X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Bérengère la yaourtière : sans plastique, sans électricité

Un bocal en verre, un thermos en inox, et voilà !

yaourtiere. Crédit : Les copains gourmands

Paru le 5 juillet 2022

Ecrit par Elsa de Mon Quotidien Autrement

Faire mieux avec moins. C’est LE défi de l’époque ! Alors quand on est tombé sur la présentation de Bérengère la yaourtière, on a été tout de suite conquis.

Le topo est simple : il s’agit de faire son propre yaourt, sans électricité ou presque (il faut bien chauffer lait et eau), et surtout sans plastique. Pour cela, versez un litre de lait dans une casserole, faites-le chauffer à 40 °C, ajoutez un fond de yaourt (ou bien un sachet de ferment vendu avec), puis versez dans un bocal. Fermez et placez dans le méga thermos. Faites chauffer de l’eau à 80 °C et versez-la dans le thermos. Attendez douze heures à température ambiante puis placez quelques heures au frigo, et voilà ! Un délicieux yaourt type bulgare, onctueux et doux, sans additifs.

Car Andrey Krastev, le créateur de la yaourtière, a commencé par vendre « Fernand le ferment », pour reproduire chez lui le goût des yaourts bulgares (dont il est originaire) de son enfance. Pour faire un yaourt, il faut deux bactéries : Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus. Bien sûr, cette dernière peut être produite n’importe où, mais « c’est un ferment endémique de la Bulgarie, les yaourts n’ont alors pas le même goût et la même texture », assure-t-il. A vous de tester !

Changement de vie

Lancé en mars 2020, au début du confinement (« un hasard de calendrier »), l’engouement a été rapide. « Les gens étaient enfermés et faisaient du pain et des yaourts », rigole cet ancien cadre dans le secteur bancaire qui a voulu changer de vie. Il a d’abord créé la marque « Les Copains Gourmands » avec l’ambition de « redonner la part belle aux produits authentiques et naturels, en offrant un choix éco-responsable et durable à leurs versions industrielles et standardisées ». Et après avoir commercialisé « Fermand le ferment », il a décidé de pousser la logique et de proposer une yaourtière sans plastique et incassable ! Et ce grâce à une campagne de financement participatif sur Ulule.

Avec du lait entier, c’est délicieux

Pour les âmes pressées, c’est parfait : on est approximative sur les heures et les températures, et pourtant tout se passe à merveille. Nos petites astuces : avec du lait entier (bio), c’est plus gourmand, et avec du lait de brebis, c’est délicieux aussi ! Et on le laisse reposer un peu plus longtemps pour que le yaourt soit plus ferme encore.

Nous n’avons pas testé avec du lait végétal mais Andrey nous a dit que cela marchait bien avec du lait de soja, bien gras et protéiné.

Ce qui est chouette :

  • tout est quasi incassable et inusable : du verre et de l’inox
  • tout est simple : vous pouvez réutiliser votre fin de yaourt pour ensemencer le prochain
  • vous pouvez utiliser les ferments fournis par Les copains gourmands, sans additifs

Ce qui est moins chouette : la jarre en inox et le thermomètre viennent de Chine (le reste d’Europe). « Personne à part la Chine ne sait faire des doubles parois en inox, qui permettent au thermos d’être isotherme, à l’échelle industrielle », déplore Andrey Krastev.


Pour obtenir le bocal en verre, le thermos en inox, deux sachets de ferments pour faire du yaourt bulgare, un thermomètre, une mousseline, comptez 69,90 euros. Les lecteurs de Mon Quotidien Autrement ont une réduction de 10% sur tous les produits du site, sauf la yaourtière en inox.

Astuce : le site propose – moins cher – des yaourtières abîmées par le transport mais tout à fait fonctionnelles.



Nous choisissons et testons nos coups de coeur en toute liberté et sans aucune contrepartie financière.

Avis sur : Bérengère la yaourtière : sans plastique, sans électricité

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Sondage

La Coupe du monde de football 2022, vous allez la jouer comment ?

Loading ... Loading ...

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société