Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

L'info

Logo MQA

Bien manger en hiver

Nos 8 conseils pour des repas sains qui aident à affronter le froid

Petite soupe de carottes aux épices

Paru le 27 février 2018

Ecrit par Déborah

La vue du thermomètre, dégringolant sous la barre des zéros degrés, vous donne des envies de fondue savoyarde et de gâteau moelleux, riche et réconfortant ? En plein hiver, on se sent souvent fatigué, on souffre du manque de lumière, notre humeur devient parfois morose. Sans compter la panoplie de virus saisonniers contre lesquels il nous faut lutter. Comment savoir quoi manger pour affronter au mieux la saison hivernale ? Nos 8 conseils.

1. Pas la peine de manger plus !

Avec le froid, c’est vrai que notre corps nécessite plus d’énergie pour maintenir sa température à 37°C. Mais dans le même temps, on réduit souvent notre exercice physique, au profit de moments cocooning. Essayez donc plutôt de refréner vos envies de plats riches, au risque d’avoir une mauvaise surprise en montant sur la balance au retour du printemps. En hiver, comme en toute autre saison, l’important est de manger équilibré : fruits, légumes, céréales, légumineuses, bonnes graisses, etc.

2. Choisissez des produits de saison

Le choix de légumes et surtout de fruits de saison est un peu plus restreint en hiver. Mais ce n’est pas une excuse pour vous jeter sur des fraises, des framboises ou des tomates, en plein mois de février. Ces produits sont cultivés sous serres et/ou viennent de l’autre bout de la planète. Et sont souvent moins riches en nutriments. Privilégiez les fruits et légumes d’hiver, à tort trop méconnus. Montrez-vous créatifs pour préparer choux, betteraves, céleris… Pourquoi ne pas préparer un velouté de panais au lait de coco, ou une salade trop chou. Si vous n’avez pas le temps de les éplucher, vous pouvez opter pour des conserves ou du surgelé. Et si vous êtes vraiment en manque d’inspiration, on vous suggère de vous procurer Ma cuisine de légumes d’automne et d’hiver.

3. Faites le plein de vitamine C pour booster votre système immunitaire

C’est la saison où l’on a le plus besoin de vitamine C. Paradoxalement, c’est aussi celle où l’on a tendance à en consommer le moins (moins de choix dans les fruits et légumes et moins de plats à base de légumes crus). Cette vitamine anti-oxydante est pourtant indispensable pour nous aider à lutter contre les infection et virus, la fatigue, la morosité hivernale. Croquez donc agrumes, kiwi, légumes d’hiver crus, le chou toujours lui, ou encore du cresson.

4. Palliez le manque de soleil grâce à votre alimentation

Les carences en vitamines D sont très fréquentes en hiver, manque de soleil oblige. On en a pourtant besoin pour booster nos défenses infectieuses et notre moral. Tournez-vous vers les poissons gras, comme le hareng, le saumon, les sardines ou le maquereau, riches en vitamines D. Mangez des champignons, qui en contiennent un peu. Vous pouvez même avaler une cuillère d’huile de foie de morue si le cœur vous en dit. Elle est cent fois plus riche en vitamine D que les poissons gras !

5. Buvez soupes, bouillons, et tisanes pour vous hydrater et vous réchauffer

Comment faire l’impasse sur les soupes en hiver ? En plus de réchauffer, elles sont bonnes pour la santé. Faites maison (c’est en général assez simple à faire) elles vous hydratent, vous apportent des nutriments, vous réchauffent les jours de grand froid. Et il en existe une folle variété. Faites aussi le plein de tisanes, thés et bouillons.

6. Des probiotiques et des laitages pour prendre soin de votre flore intestinale

Mangez également des yaourts, buvez du kéfir ou sélectionnez d’autres aliments lacto-fermentés. Ils vous aideront à préserver votre flore intestinale. Et préviendront les gastro et autres virus intestinaux.

7. Croquez des aliments énergétiques mais sains

Alimentation riche ne signifie pas nécessairement alimentation grasse ou déséquilibrée. En hiver, on a tendance à manger davantage de glucides, pour nous apporter de l’énergie et réchauffer notre organisme. Préférez les sucres lents, et en particulier les céréales complètes ou semi-complètes et les légumineuses, qui sont riches en glucides à index glycémique bas. Mieux encore, associez les deux, pour un apport protéique optimal.

8. Place aux antibiotiques naturelles

Les aliments ayant des propriétés anti-bactériennes existent. Ne soyez pas avares en ail, oignon, échalote, poireaux ou ciboulette. Le miel est également un antibiotique naturel. Mais attention à bien le choisir.

Avis sur : Bien manger en hiver

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail