X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Désherbage écologique, guide pratique

Comment désherber son jardin de manière vraiment écologique.

Désherber son jardin

Paru le 11 mai 2021

Ecrit par Dorothée

Voici quelques pistes pour un désherbage écologique vraiment écologique !

Depuis 2019, avec la loi Labbé, les particuliers ne peuvent plus utiliser de produits chimiques (notamment le glyphosate vendu principalement sous la marque Roundup) pour désherber leur jardin. Ils peuvent cependant faire appel à des professionnels, qui eux ont toujours le droit de les utiliser. Cependant, à partir de juillet 2022, l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires chimiques sera étendue à tous les lieux de vie. Terminée donc la lutte contre les mauvaises herbes à l’aide de produits sélectifs de synthèse ! Alors que faire ? Voici quelques pistes.

« Mauvaises » les herbes ?

Tout d’abord, on ne parle pas de « mauvaises herbes » (le sont-elles vraiment ?) mais de plantes adventices. Elles poussent sans avoir été plantées, leurs graines ayant voyagé avec le vent, les oiseaux, d’autres animaux, les êtres humains. La plupart d’entre elles sont très utiles à la biodiversité de nos jardins.

Quelques méthodes de désherbage « écologique »

1- EAU BOUILLANTE

Verser de l’eau bouillante sur la surface à traiter.

Les plus

  • Pas de produits chimiques
  • Facile
  • Économique

Les moins

  • Compliqué sur des grandes étendues
  • Impossible de le faire à proximité de vos fleurs ou légumes
  • Détruit toute la biodiversité sur la zone traitée : les petits insectes, la faune microbienne

2- VINAIGRE BLANC

L’acide acétique agit comme un herbicide.

Mélanger 1 volume de vinaigre blanc avec 1 volume d’eau. Pulvériser ou bien s’en servir en arrosage sur les adventices de préférence le matin par une journée chaude et ensoleillée. Cela limite les effets nocifs du vinaigre sur la terre.

Une autre alternative est d’ajouter à cette préparation 2 cuillerées à café de savon noir afin que le vinaigre blanc adhère mieux sur les plantes.

Les plus

  • Facile
  • Économique

Les moins

  • Compliqué sur des grandes étendues
  • Impossible de le faire à proximité de vos fleurs et légumes sous peine de les tuer aussi
  • Détruit toute la biodiversité sur la zone traitée : les petits insectes, la faune microbienne, et pire encore cela reste une solution nuisible pour la fertilité de la terre. Pas vraiment un désherbage écologique !

3- BRÛLEURS THERMIQUES

Acheté en magasin de bricolage ou de jardinage. Ces brûleurs thermiques fonctionnent soit au gaz soit à l’électricité. Ils détruisent les adventices avec la chaleur produite. Le but n’est pas de brûler la plante mais de l’assécher.

Le brûleur thermique (à gaz) est plus « chaud ». Il permet une grande liberté de mouvement, il est plus bruyant que sa version électrique. Il est plus compliqué à manier avec un risque accru de brûlure. Le brûleur thermique à électricité limite le champ d’action du fait de son branchement sur une prise électrique. Silencieux, il cible de manière plus précise les plantes à traiter. Il n’a pas besoin de consommable ; il est peu énergivore.

Les plus

  • Pas de produits s’infiltrant dans le sol
  • Ciblage assez précis
  • Facile et rapide
  • Pas toxique pour l’utilisateur

Les moins

  • Détruit toute la biodiversité sur la zone traitée : les petits insectes, la faune microbienne
  • Il peut réveiller les graines endormies du fait de la chaleur produite
  • Coût d’achat
  • Utilisation de consommable (gaz ou électricité)

4- DÉSHERBAGE MANUEL

A la main ou à la binette, enlevez les adventices à l’huile de coude. C’est la solution la plus écologique !

Les plus

  • Ne détruit pas la biodiversité
  • Ciblage très précis

Les moins

  • Mal au dos
  • Long et fastidieux
  • Impossible sur les grandes surfaces

5- LE PAILLAGE

Cette solution n’empêche pas les adventices de pousser mais limite leur prolifération.

Les avantages du paillage sont multiples :

  • Limite les arrosages en diminuant l’évaporation du sol
  • Crée de la biodiversité et notamment est un lieu propice aux insectes utiles
  • Améliore la structure du sol en l’enrichissant
  • Limite le tassement des sols (battance)
  • Favorise la vie microbienne du sol

Comment faire ?

Étaler le paillage sur une surface que vous aurez désherbée (manuellement ou à la binette) auparavant.

Quel paillage ?

Privilégiez un paillage « maison » avec des  :

  • Feuilles mortes, qu’elles soient tendres ou coriaces
  • Brindilles et branches, coupées en menus morceaux ou, encore mieux, broyées
  • Résidus de jardin, déchets végétaux de cuisine (épluchures…)

Les végétaux durs et épais doivent être broyés. Coupez-les au sécateur en petits morceaux ou, s’il y en a beaucoup, épandez les feuilles épaisses, brindilles, petites branches sur le sol et passez une tondeuse dessus. Et pour les grosses branches, utilisez un broyeur.

Nous vous invitons à télécharger cette fiche faite par l’ADEME qui vous explique tout.

Et si on pensait son jardin autrement ?

Plutôt que de réfléchir à un désherbage écologique, le mieux est encore de penser son jardin autrement et abandonner l’idée d’avoir un jardin « propre » et au « carré », bref laisser la nature entrer chez soi.

Quelques pistes d’idées :

  • Planter une prairie fleurie à la place d’une pelouse. C’est joli et cela favorise la biodiversité.
  • Planter des vivaces qui vont recouvrir le sol : peu d’entretien et peu d’adventices. Quelques idées dans cet article en fonction de votre sol et ensoleillement.
  • Mettre en place un potager en permaculture. La nature fera le travail à votre place.
  • Créer des massifs de graminées.
  • Sur les petites surfaces soumises à de nombreux passages, opter pour une terrasse en bois au lieu d’un gazon mis à mal par les passages et envahi d’adventices.
  • Planter des arbres en bosquet, un bosquet de pins par exemple laisse un sol propre. Cependant attention à choisir des espèces convenant à votre région.

Et vous ? Avez-vous d’autres idées pour limiter le désherbage ? Des bons plans à partager ?

Avis sur : Désherbage écologique, guide pratique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société