Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Et si vous parliez la langue des signes avec votre bébé?

Utiliser la langue des signes pour communiquer avec des bébés entendants est une pratique de plus en plus répandue en France.

langue des signes bébés

Paru le 22 janvier 2019

Ecrit par Elsa de Mqa

Ça fait réfléchir

“Dès 8 mois, les bébés arrivent à faire “bravo” ou à faire les marionnettes lorsqu’on chante “Ainsi font font font…” Ils sont capables de bouger leurs mains. Pourquoi ne pas en faire plus ?” Élise Quentin est une adepte de l’utilisation des signes de la Langue des signes française (LSF) pour communiquer avec les bébés entendants. Et elle a été tellement conquise que cette professeure des écoles a obtenu un diplôme et peut désormais animer des ateliers pour les parents et former des professionnels de santé, ce qu’elle fait à Avranches, en Normandie. L’intérêt de signer avec son enfant, même s’il n’est pas sourd ? Faciliter la communication et l’aider à s’exprimer.

Comment avez-vous découvert que l’on pouvait signer pour communiquer avec son bébé ?

J’ai découvert cette pratique après la naissance de mon premier enfant, il y a trois ans. Je me suis lancée après avoir vu une affiche proposant un atelier de communication par les signes dans une boulangerie : j’avais envie de sortir, de voir du monde et de découvrir quelque chose. L’atelier auquel j’ai assisté m’a beaucoup plu ! J’ai signé avec mon fils vers 6 mois, et il a commencé à signer vers 8 mois et demi.

 

Comment les enfants découvrent-ils les signes ?

On leur montre, comme pour le langage oral : d’abord ils babillent puis ils se mettent à parler. Eh bien c’est la même chose. On signe les mots-clés des phrases.

 

Image extraite du livre Signes pour bébés, de Noam Sabbah.

 

Par exemple ?

Lorsqu’on dit “tu veux un gâteau?”, on fait le signe du gâteau. L’un des premiers signes utilisé est “encore”, il leur est très utile. Il y a le contraire :“fini”, mais aussi “manger”, “boire”, “téter”, “pipi”, “pain”, “eau”… Et encore les émotions, “colère”, “content”, “peur”. Ils peuvent nous dire qu’ils ont sommeil ! C’est magique. En tant que maman, j’étais vraiment surprise que mon enfant de un an me dise qu’il a envie de dormir, avant de se mettre à pleurer parce qu’il est trop fatigué.

 

C’est donc un moyen bien pratique pour communiquer…

La première vertu, c’est que l’enfant puisse s’exprimer avant de savoir parler oralement, et ce autrement qu’en pointant du doigt, en pleurant ou en tirant son pantalon. Certains parents me disent : mais les enfants arrivent déjà à se faire comprendre ! Parfois oui, mais en combien de temps ? S’ils ont le signe approprié, pour eux c’est plus facile, ils prennent plaisir à la communication, ça leur donne envie de communiquer encore plus. D’ailleurs, ils parlent plus tôt, contrairement à la crainte d’un retard de langage avancée par certains. En plus, on fait attention à se mettre à la hauteur du bébé pour lui parler, on le regarde, on partage des moments riches, comme les comptines signées.

 

Cela permet aux enfants d’être moins frustrés ?

Ça réduit les frustrations dues à l’incompréhension. Car on sait que la frustration est nécessaire chez l’enfant quand il s’agit de frustration due au “non” ! Or, on peut tout à faire dire non quand l’enfant demande un gâteau, qu’il ait signé le mot gâteau ou qu’il l’ait montré du doigt…

 

Une fois que l’enfant a grandi, que devient cet échange de signes ?

Les enfants aiment toujours les comptines et histoires signées, même à 3, 4 ans, voire plus. Les signes servent aussi à communiquer à distance ou lorsqu’il y a beaucoup de bruits ou lorsqu’on veut être discret. Par exemple, en public, l’enfant peut demander à aller aux toilettes. Enfin, les signes seront utilisés entre les enfants s’il y a un petit frère ou une petite sœur.

 

Les échanges avec les personnes souffrant d’un handicap auditif sont-ils envisagés, facilités, pour plus tard ?

Les échanges peuvent être facilités avec les personnes parlant la langue des signes étant donné que l’enfant a découvert ce mode de communication jeune. Il ne sera donc pas ou peu surpris et surement avide d’en savoir plus !

 

  • Intéressés par la communication par les signes chez les bébés? Allez sur le site du réseau Bébé, fais-moi signe, qui répertorie les professionnels en France.
  • Un jeune graphiste strasbourgeois Noam Sabbah a publié un livre Signes pour bébés, communiquer avant la parole, qui liste cinquante signes. « A la base, c’était un projet scolaire lors de mon BTS design graphique. Puis je suis tombé amoureux de cette pratique en travaillant sur le sujet. Les bébés sont vraiment réceptifs ! », explique-t-il. Vous pouvez trouver son livre sur son site (19 euros, frais de port offerts)

Avis sur : Et si vous parliez la langue des signes avec votre bébé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

J’ai pris des cours sur internet avec Marie Littlebunbao, je vais m’inscrire à une session de trois ateliers car c’est plus drôle en groupe et j’utilise déjà qq signés avec ma puce de trois mois, je trouve ça vraiment génial !!!!

Sondage

Le financement de la transition écologique passe selon vous, par :

Loading ... Loading ...

Chaque semaine dans votre boîte mail