Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Les bols en bambou Bibol

Ecologiques et équitables, on les aime parce qu'ils sont aussi solides et légers.

Les bols en bambou Bibol

Paru le 11 mars 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

 

Vous aimez la ligne épurée des bols vietnamiens, mais… la peinture se fendille, et le plat se casse au moindre choc. Pas de panique, nous avons trouvé la perle rare ! Bibol, c’est l’alliance entre la tradition et le développement durable : une fabrication artisanale et éthique. Derrière cette petite entreprise, il y a Stéphanie. En 2007, elle décide avec son mari de valoriser l’artisanat de son pays d’origine, le Vietnam. Un retour au source pour celle qui a quitté ce pays clandestinement à 13 ans. Et quitte à se lancer, autant le faire « proprement ».
La technique de base est celle du lamellé-collé, avec en guise de colle une résine naturelle: il n’y a  ni solvants, ni composant organique volatile dans les vernis comme dans les peintures. Pour respecter le consommateur mais aussi la centaine d’artisans que fait vivre Bibol. Ces derniers sont payés correctement, et au mois. Eux se sont engagés en retour à ne pas faire travailler d’enfants et à envoyer les leurs à l’école.
L’atout du bambou ? C’est un matériau écologique par essence, qui pousse facilement et rapidement. Au final, vous aurez des plats aux couleurs acidulées ou bien recouverts d’éclats de coquilles d’œufs pour une vaisselle raffinée et élégante…

Vous aimez la ligne épurée des bols vietnamiens, mais la peinture se fendille, et le plat se casse au moindre choc. Pas de panique, nous avons trouvé la perle rare ! Bibol, c’est le gage d’une fabrication artisanale, écologique et équitable, l’alliance entre la tradition et le développement durable.

Derrière cette petite entreprise, il y a Stéphanie. En 2007, elle décide avec son mari de valoriser l’artisanat de son pays d’origine, le Vietnam. Un retour au source pour celle qui a quitté ce pays clandestinement à 13 ans.

La technique de base est celle du lamellé-collé, avec en guise de colle une résine naturelle : il n’y a ni solvants, ni composant organique volatile dans les vernis comme dans les peintures. Pour respecter le consommateur, mais aussi la centaine d’artisans que fait vivre Bibol. Ces derniers reçoivent un salaire mensuel correct. En retour, ils s’engagent à ne pas faire travailler d’enfants et à envoyer les leurs à l’école.

L’atout du bambou ? C’est une plante qui pousse facilement, et se renouvelle donc rapidement. Et les plats sont solides, légers, et isolants: une bonne soupe reste chaude sans vous brûler les doigts ! La petite société Bibol propose un large choix: bol, saladier, boîte à thé, plateau… de quoi renouveler toute sa vaisselle à la sauce vietnamienne. Attention à ne les mettre ni dans le lave-vaisselle, ni au four.

 

Prix d’un bol: entre 10 et 13 euros, comptez 35 euros pour un saladier.

Avis sur : Les bols en bambou Bibol

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail