Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Des gens qui se bougent

Logo MQA

La maison du futur

Une maison 100% vivante et végétale ça vous dit? C'est possible, grâce à l'arborsculpture.

La maison du futur

Paru le 9 avril 2013

Ecrit par Mon quotidien autrement

Une maison arbre, ça vous tente? Mitchell Joaquim, ainsi que Javier Arbona et Lara Greden, trois architectes américains férus d’écologie, ont mis au point un prototype de maison du futur. Elle va au-delà de ce qu’on peut attendre d’une maison écolo « classique ». La Fab tree hab est tout bonnement intégrée à la nature : plus besoin de s’y connaître en construction ni en matériau, il faut plutôt avoir la main verte… et du temps. « Cette maison vivante est designée pour être complètement comestible afin de fournir de la nourriture à chaque stade de son cycle de vie. Les jardins et les murs extérieurs produisent continuellement des substances nutritives aux humains et aux animaux », explique l’architecte sur son site. Non seulement, sa maison ne détruit pas la nature, mais elle s’intègre complètement à elle. Et contribue même à sa croissance.

Il suffit de tisser les arbres entre eux !

On ne vous expliquera pas point par point le projet de cet architecte vert, qui a pensé à tout, des fenêtres en bioplastique qui s’adaptent à la croissance naturelle de la maison, au chauffage solaire, en passant par des murs intérieurs en argile et plâtre. Et le tout, assisté par ordinateur. C’est plutôt la structure de base qui nous intéresse. Elle se fonde sur une technique ancienne, le « pleaching », qui consiste à faire pousser des arbres les uns à côté des autres et à tisser leurs branches pour qu’ils forment une structure solide. Et si l’on travaille ce procédé, ça devient de l’« arborsculpture ».

Car certains l’ont élevé au rang d’art. On pense par exemple à Alex Erlandson, qui s’est fait connaître par son « Tree Circus ». Né en 1884, cet américain a commencé par « former » des arbres pour s’amuser avant d’ouvrir au public son incroyable jardin. Depuis 1985, ses arbres ont été déplacés dans un parc d’attraction en Californie où l’on peut toujours admirer sa pièce la plus impressionnante : le « basket tree » (ou « arbre panier »), soit six sycomores plantés en rond et greffés les uns aux autres.

Arbre panier

On pense aussi à Peter Cook and Becky Northey, deux Australiens qui font pousser des chaises (comme vous pouvez le voir sur la photo), des tables de jardins, des bonhommes… en arbre.

Avec un peu d’imagination et de bonnes connaissances en horticulture, vous pouvez plier les arbres à toutes vos envies !

Avis sur : La maison du futur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail