Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Des gens qui se bougent

Logo MQA

Amandine Gimenez, maraîchère à Belle Île en Mer

Les prix affichés sont bas, les légumes magnifiques et le label bio clairement affiché.

Amandine Gimenez, maraîchère à Belle Île en Mer

Paru le 22 juillet 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Amandine, blonde et dorée, comme son prénom, se moque d’un client venu sans son cabas. Mais, gentiment, elle lui remplit une pochette en papier recyclable de ravissantes petites pommes de terre nouvelles. A qui veut, elle donne une recette, des temps de cuisson, explique que le vert des oignons nouveaux serait délicieux émincé dans une salade. Et surtout qu’on les utilise dans la tarte à l’oignon ! « On peut très bien cultiver toutes les variétés de légumes sans détruire la planète, ni la santé des gens, explique Amadine. Le bio permet de se servir de la Terre en utilisant tout ce qu’elle peut nous donner de bon, sans lui faire du mal. Avec une bonne organisation, de la main d’œuvre et du matériel agricole performant, nous pouvons nous aligner sur les prix de l’agriculture traditionnelle, voire être moins cher car les pesticides et les engrais chimiques sont très onéreux. »

(Baptiste.vasseur@dbmail.com. Vente directe. Kerzo en Sauzon. Belle île en Mer)

Avis sur : Amandine Gimenez, maraîchère à Belle Île en Mer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail