X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

A lire et à relire

Logo MQA

L’amour n’a pas d’âge, de Thibaut Lambert

Une BD toute en finesse sur des octogénaires fleur bleue.

L'amour n'a pas d'âge.

Paru le 24 février 2020, modifié le 10 février 2021

Ecrit par Déborah

Date de publication : 10/04/2019

Prix : 18 €

Editeur : Des ronds dans l'O

Début 2017, l’auteur de BD Thibaut Lambert (Al Zimmeur, Au coin d’une ride, De rose et de noir) rencontre une directrice de maison de retraite lors d’une séance de dédicace. Cette dernière lui demande : « Vous croyez qu’on peut faire de la BD avec des personnes âgées ? » « Je ne sais pas, essayons », répond Thibaut Lambert.

Ainsi, c’est dans un atelier, composé d’une dizaine de résidents, qu’est né L’amour n’a pas d’âge. « Je rentrais chez moi […] et écrivais la scène que je leur soumettais la semaine suivante. […] Scène par scène, ils ont été mes guides afin que cette histoire, bien que fictive, soit la plus juste possible », raconte l’auteur en préambule de la BD.

Et l’histoire d’amour de Colette et Jean, octogénaires et résidents d’une maison de retraite, est juste, tout en finesse, en sensibilité, drôle. L’histoire d’un « amour débarrassé d’ambition, d’ego. Juste deux personnes seules qui sentent qu’elles ont besoin l’une de l’autre », comme l’exprime joliment le personnage de Colette à sa fille.

En chemin, la BD raconte aussi les premiers jours difficiles à la maison de retraite, la pesanteur, parfois, de la présence du personnel soignant au quotidien, les relations en dents de scie avec les enfants, les petits-enfants, les amitiés qui se créent, la solitude.

Les dessins sont jolis. Doux et colorés.

Une belle lecture qui rappelle, comme le titre le résume si bien, que l’amour n’a pas d’âge.

Avis sur : L’amour n’a pas d’âge, de Thibaut Lambert

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société