Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

La vaisselle en mélamine : que faut-il en penser ?

Réservez ces ustensiles pratiques et jolis pour les plats froids 

La vaisselle en mélamine : que faut-il en penser ?

Paru le 19 janvier 2016

Ecrit par Mon quotidien autrement

Le point sur

Il est loin le temps de la vaisselle en plastique cheap et criarde, que l’on aurait jamais osé sortir ailleurs qu’en camping et pour les pique-niques en pleine nature !

Aujourd’hui les assiettes, couverts, bols et autres ustensiles en mélamine sont colorés, design et ressemblent à s’y méprendre à de la porcelaine. On en trouve pour tous les goûts.

La mélamine est toute légère, incassable et pas très chère. Mis bout à bout, cela fait tout de même pas mal d’avantages.

La mélamine, késako ?

Cette matière plastique thermodurcissable est faite à partir d’un mélange de mélamine (une résine) et de formaldéhyde. N’allez pas penser que la vaisselle en mélamine est l’invention du XXI ème siècle. Elle existe depuis les années 1930 aux Etats-Unis et a déjà connu son heure de gloire dans les années 1950 et 1960. Jusqu’à ce que les Tupperware ne viennent lui voler la vedette. Mais la mélamine fait son come-back !

Pourquoi mélamine et chaleur ne font pas bon ménage ?

Il existe néanmoins peu d’études sur cette matière. Si ces ustensiles sont très pratiques, ils ne sont pas au-dessus de tous soupçons. De rares recherches ont mis en lumière certains risques. La consommation d’aliments chauds servis dans ces accessoires augmenterait le risque de calculs rénaux.

Une étude taïwanaise a montré que les personnes ayant mangé des nouilles chaudes dans un bol en mélamine (et non en céramique) présentaient une quantité bien plus importante de mélamine dans leurs urines. Selon les chercheurs, la quantité de mélamine absorbée augmente avec la chaleur, car à température élevée, la résine se décompose. La migration de la mélamine vers les aliments dépendrait également des marques.

En Allemagne, l’Institut fédéral d’évaluation des risques déconseille d’ailleurs d’utiliser ces ustensiles à une température dépassant les 70°C.

Quelques conseils pour utiliser votre vaisselle en mélamine

  • Faites une croix sur le micro-onde
  • Réserver, de préférence, l’utilisation de ces ustensiles à des plats froids (ou tièdes)
  • Éviter aussi les aliments trop acides qui pourraient favoriser les migrations

Avis sur : La vaisselle en mélamine : que faut-il en penser ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Merci pour votre commentaire. L’idée de cet article était surtout de donner des conseils d’utilisation aux personnes ayant déjà de la vaisselle en mélamine. Le verre, effectivement, c’est super ! Il existe un large choix de matériau pour la vaisselle. A chacun de faire son choix.

Chaque semaine dans votre boîte mail