Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Logo MQA

Le soleil dans ta cave

Une start-up capte les rayons naturels du jour et les transporte par fibre optique jusqu'aux pièces sans fenêtres

Le soleil dans ta cave

Paru le 9 septembre 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

Pour peu que la vie ne vous ait pas gâté, vous habitez un appartement sombre et lugubre au rez-de-chaussée avec vue sur le local poubelles. Echy, le projet des deux jeunes entrepreneurs, Florent Longa et Quentin Martin-Lavalet, va donc vous ravir.

Leur idée lumineuse : capter les rayons naturels du jour et les transporter par fibre optique jusqu’aux pièces sans fenêtres des bâtiments. Forcément écologique et magnifiquement confortable : qui ne rêve pas de troquer ses ampoules basse consommation qui n’éclairent pas plus qu’une bougie, contre de la lumière naturelle ?

Comment le projet est-il né ?

« Nous avions des salles de cours en sous-sol quand nous étions étudiants, et nous nous demandions comment y faire entrer la lumière naturelle », explique Florent. Les deux acolytes ont fait Polytechnique, soit le genre d’endroit où une bonne idée peut se transformer en projet, puis en prototype puis en véritable entreprise. C’était en octobre 2012.

C’est quoi exactement ?

En deux mots : une start-up qui a développé un système d’éclairage naturel par fibre optique. Mais encore? “Un panneau de capteurs placé en toiture est orienté toute la journée face au soleil grâce à un tracker solaire (système qui permet au panneau de suivre la position du soleil). Les rayons du soleil sont ensuite concentrés dans la fibre optique, qui véhicule la lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment, jusqu’aux luminaires bi-source. Lorsque la luminosité extérieure n’est plus suffisante, un éclairage électrique LED prend automatiquement le relais”, précisent-ils. Ils parlent d’”énergie hybride”.

Pourquoi on aime ?

Vous avez tous en tête ces images terribles de Suédois blafards, obligés de s’adonner à des séances de luminothérapie. Et pour cause ! La dépression saisonnière, un véritable trouble lié au manque de soleil – une heure par jour en hiver  – les guette chaque année. Et le remède préventif est tout bonnement des expositions à de la lumière artificielle dont l’intensité est proche de la lumière solaire. Avec son système de “câble de lumière”, Echy reprend le principe de la luminothérapie.

 

Et pourquoi il ne faut pas encore trop s’enthousiasmer …

« Notre produit a été conçu pour éclairer de grandes pièces d’environ 100 mètres carrés. Il s’adresse donc aux immeubles tertiaires, centres commerciaux, établissements de santé, ou scolaires », détaille l’un des fondateurs.

Vous allez attendre encore un peu avant d’éclairer votre salle de bain avec du “soleil”. Par ailleurs, le produit reste cher. Les deux entrepreneurs cherchent donc des financements pour préparer la commercialisation prévue en 2015.

Quelques chiffres :

Un capteur de 3 m2 est capable d’éclairer une pièce de 50 m2. Les économies d’électricité réalisées grâce à Echy sont substantielles et peuvent aller jusqu’à 30 KWh/m2 chaque année.

Source : le site d’EDF, la Tribune, l‘Express et le Parisien.

Avis sur : Le soleil dans ta cave

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail