Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Et si la musique pouvait soigner

La musique adoucit les mœurs, mais aussi les maux

Et si la musique pouvait soigner

Paru le 10 octobre 2016

Ecrit par Mon quotidien autrement

Ça fait réfléchir

Peu importe que vous aimiez Mozart, Jacques Brel, Taylor Swift ou les Rita Mitsouko, écouter de la musique est bon pour vous ! Elle booste votre moral, réduit votre stress, vous motive. Mais elle peut bien plus que cela. La musique peut parfois soigner, telle une véritable thérapie.

Elle aide à lutter contre les douleurs

En réalité, elle diminue la perception de la douleur. Qu’il s’agisse de maux de tête, de douleurs chroniques, d’arthrose, ou autres. Écouter de la musique permettrait d’entrer dans un état physiologique comparable à l’hypnose. Selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet, en écouter, pendant ou après une intervention chirurgicale aurait des effets bénéfiques sur les douleurs et favoriserait aussi le rétablissement.

Elle préserve et améliore la mémoire

La musique permet de stimuler la mémoire à court et à long terme. «Nous avons aussi constaté auprès de patients atteints de la maladie d’Alzheimer qui suivent des ateliers de chant à quel point la mémoire musicale est précieuse, ajoute le spécialiste, explique Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’université de Caen, dans le Figaro. Même à un stade avancé de la maladie, ils restent capables d’apprendre de nouvelles chansons, alors qu’on pensait leurs capacités de mémorisation perdues.» La musique réveillerait ainsi une mémoire dormante mais encore active. D’ailleurs, une équipe de chercheurs canadiens a montré que commencer la musique avant 14 ans et poursuivre durant 10 ans un « entraînement intensif » aurait un effet durable sur la capacité à appréhender et comprendre un discours, y compris chez les personnes âgées.

Elle aide à combattre la dépression

Écouter de la musique peut entraîner une sécrétion de dopamine, « l’hormone du bonheur ». Plusieurs études ont montré que la musique nous aidait à réguler nos émotions et pouvait permettre de lutter contre la dépression. Une étude irlandaise est par exemple arrivée à la conclusion qu’un programme de musicothérapie, combiné à la prise d’antidépresseurs, permettait de réduire davantage les symptômes dépressifs chez les jeunes de 8 à 16 ans.

Elle est une voie d’expression pour les personnes en situation de handicap

La musicothérapie peut s’avérer véritablement bénéfique pour les personnes en situation de handicap. En travaillant sur l’écoute et l’expression musicale (vocale, sonore, instrumentale), elles vont être capables de générer un discours, une expression, une émotion, de les partager avec les autres, sans avoir besoin de recourir à la parole. C’est un moyen de s’exprimer, de prendre du plaisir, de se ressourcer, mais aussi, parfois, de stimuler les facultés motrices et de se dépasser.

Avis sur : Et si la musique pouvait soigner

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail