Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Séquoia, hêtre ou prunier… On vous dit tout sur les noms des arbres

Les noms des arbres ont toute une histoire, décortiquée par une linguiste et un passionné de sciences naturelles.

Un hêtre, crédit flickr Vincent Brassinne

Paru le 19 juin 2018

Ecrit par Elsa de Mqa

On vous connaît va, toujours guillerets à l’idée d’aller faire une petite balade en forêt mais incapables d’épater vos amis en parlant botanique. Nous, on est désormais des as, grâce à la lecture de La majestueuse histoire des noms des arbres (Robert Laffont), écrit par la linguiste Henriette Walter et Pierre Avenas, que l’on vous conseille chaudement.

 

Un prunier, crédit Tony Cyphert

 

On le feuillette, et on y pioche mille et une petites informations. Saviez-vous par exemple que beaucoup de noms de famille viennent de noms d’arbres, comme Castaing ou Chastang, issus du châtaignier ? D’ailleurs, on sait gré à ce dernier de moult expressions, comme se prendre une châtaigne (en pleine poire) ou se castagner, en référence à la dureté du fruit.

Allez, on vous a sélectionné quatre petites anecdotes :

 

  • Le séquoia et les cherokees

Le plus majestueux des arbres a la plus belle des histoires. Le botaniste autrichien du 19e siècle qui l’a nommé l’a fait en hommage à Sequoyah, un homme cherokee exceptionnel, qui a créé un syllabaire qui permet depuis à la nation amérindienne d’écrire avec son propre alphabet.

En Californie, dans le Sequoia National Park, on trouve les deux séquoias les plus massifs du monde, qui portent le nom de deux généraux de la guerre de Sécession, Sherman et Grant. Pour info, le General Sherman mesure 83 mètres de haut et pèse 1200 tonnes, soit le poids de huit baleines bleues.

 

  • Le hêtre et le Puy du Fou

Nous voilà face à une exception française. Dans les autres langues romanes, “haistr”, d’origine germanique, se référait aux jeunes hêtres tandis que les arbres de grande taille étaient désignés par des noms issus du latin fagus. Ainsi, ne succombez pas à la tentation de croire que le Puy du Fou fait référence à un puits où des fous allaient puiser ! Le nom de ce lieu-dit veut dire “la colline du hêtre”. On retrouve également le nom de ce joli arbre dans les noms de famille Fayard, la Fayette, etc.

 

  • Le laurier, very successful

Sacrée histoire que celle du laurier, synonyme de gloire et de succès. Il a donné le mot baccalauréat bien sûr, de bacca lauri, soit la baie de laurier. Le laurier est tellement stylé que, selon Pline, “c’est le seul arbre dont le nom soit donné en latin à des hommes”. Voilà pourquoi vous êtes entourés de hordes de Laurent et Laurence.

 

  • Le prunier et l’amer goût de la défaite

Déjà, sachez qu’en anglais et en allemand, on ne dit pas la prunelle des yeux, mais “la pomme des yeux” (apple of the eye et augapfel) ce qui, reconnaissons-le, n’a guère de sens. Sachez également que la quetsche est une prune venue de Damas – le mot quetsche, après “quelques” altérations, vient du latin damascenum (prunum), soit prune de Damas. Lors de la deuxième croisade (1147-1149), les croisés avaient voulu prendre Damas, en vain. Ils avaient tout de même ramené des plants de pruniers… D’où l’expression « tout ça pour des prunes ».

Voilà de quoi déjà nourrir vos discussions lors de votre prochaine balade en forêt…  Et vous pouvez aussi retrouver notre article « Bouse story » sur les coprophages mangeurs de déjections, ou celui sur les fourmis !

 

Crédit photo principale : Flickr David Davies

 

Avis sur : Séquoia, hêtre ou prunier… On vous dit tout sur les noms des arbres

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail