Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Le boom des randonnées avec un âne

Compagnon idéal, il emmène de plus en plus de randonneurs sur les chemins les plus sauvages

Le boom des randonnées avec âne

Paru le 10 juin 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

« Il y a quatorze ans, nous recensions une quinzaine de loueurs d’ânes en France. Aujourd’hui, nous en comptons, plus de 350! » Jacques Clouteau, créateur du portail Internet bourricot.com, est un amoureux des ânes. Ce qu’il apprécie tout particulièrement c’est partir randonner en sa compagnie. Avec lui, il a sillonné toute l’Europe: Portugal, Espagne, Italie, Suisse, Allemagne. Il se réjouit de voir aujourd’hui sa passion partagée par de plus en plus de Français.

Une demande croissante

Florence et Gérard Gabert de Buisant’ânes proposent des circuits dans le Beaujolais. Installés depuis six ans, leur chambre d’hôte reçoit entre mars et septembre près de 1300 personnes : «La demande est croissante. Nous accueillons beaucoup de citadins stressés, en manque de contact avec la nature ».

Rythme lent pour balade verte

L’âne est un animal de portage qui peut supporter jusqu’à quarante kilos de charge. Son rythme lent – quatre kilomètres par heure en moyenne – mais régulier permet d’apprécier la randonnée, d’admirer les paysages, la faune, la flore. Supplément écologique : le bourricot nous permet de nous rendre dans les endroits les plus sauvages.« C’est le compagnon idéal pour la randonnée », ajoute Jacques Clouteau. «Il adore les enfants et s’attache à la famille ou à la personne qu’il accompagne. Bien mieux qu’un sac à dos: on ne peut pas parler à un sac à dos! » Lors de ses nombreuses balades, Jacques Clouteau a constaté que l’âne instaure un climat de sympathie, et dans toutes les langues : « ça surprend de voir quelqu’un randonner avec un âne. Il permet d’ouvrir les portes dans les villages et provoque l’échange. »

Espèces sauvegardées

Cette activité n’assouvirait pas seulement le plaisir des vacanciers mais servirait aussi les ânes. « C’est un phénomène unique au monde, explique Jacques Clouteau.  Dans de nombreux pays, certaines espèces d’ânes sont en voie de disparition, sauf en France où de trente mille sujets il y a trente ans, nous sommes passés à deux cent mille. La randonnée est un des moyens de les préserver.»

Avis sur : Le boom des randonnées avec un âne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail