Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

La légende du quatrième Roi Mage

Aux trois Rois Mages décrits par Saint Mathieu, un charmant conte mexicain ajoute un indien nommé Ichilok.

La légende du quatrième Roi Mage

Paru le 2 janvier 2012

Ecrit par Mon quotidien autrement

Il était une fois la naissance de l’Enfant Jésus, dans un étable près de Bethléem. On raconte qu’à sa venue au monde, une étoile scintilla très fort dans le ciel. Et que trois rois, Melchior, Balthazar et Gaspard, représentant l’Europe, l’Afrique et l’Asie, se mirent en route, guidés par l’astre pour apporter les cadeaux les plus précieux à l’Enfant Jésus.

Plus beaux trésors

Mais ce soir là, bien loin de Bethléem, sur un continent encore inconnu à l’époque, un roi vit lui aussi briller l’étoile du Berger. Son nom était Ichilok et il vivait en Amérique du Sud. A la vue de ce signal, Ichilok décida de se mettre en route pour Bethléem emportant avec lui ses plus beaux trésors qu’il souhaitait offrir à l’Enfant Jésus. Un bouquet de plumes de toutes les couleurs, deux émeraudes, un collier en pointes de flèches et une pépite d’or. Au dernier moment, il ajouta une orange.

Coincé dans la forêt

Mais la route jusqu’à Bethleem était très longue et difficile. Ichilok se retrouva coincé dans la forêt vierge. A ce moment là, un perroquet blanc passa par là. En échange du bouquet de plumes de toutes les couleurs, il proposa à Ichilok de le porter pour traverser la forêt.

Deux émeraudes

Ichilok put reprendre sa marche. Mais il fut rapidement bloqué par des montagnes impossibles à gravir. C’est à ce moment qu’un puma surgit. « Monte sur mon dos », proposa le félin. « Je vais t ’emmener de l’autre côté. En échange, tu n’as qu’à me donner ces deux émeraudes : je les mettrais à la place de mes yeux et comme ça, je pourrais voir même lorsqu’il fait nuit. »

Des dents pointues

Une fois les montagnes passées, Ichilok reprit sa route. Rapidement freiné dans son élan par un fleuve tourbillonnant. C’est un crocodile qui proposa son aide à Ichilok en échange du collier en pointe de flèches. « Grâce à elles, je m’en ferai des dents pointues ».

Une orange toute simple

Enfin face à l’océan, Ichilok acheta une barque à un pêcheur grâce à la pépite d’or. Après une longue traversée, le roi Indien arriva enfin dans l’étable près de Bethléem. Les trois autres rois mages étaient déjà là et avaient couvert l’Enfant Jésus de somptueux présents. De tous les trésors qu’il avait emporté, il ne restait plus rien à Ichilok. En fouillant dans ses poches, il retrouva l’orange. Un cadeau simple qui plu énormement à l’Enfant Jésus. La légende dit que c’est pour se souvenir d’Ichilok que l’on offre des oranges à Noël.

Avis sur : La légende du quatrième Roi Mage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail