Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Oeufs et cholestérol, un ménage pas si mauvais

Selon une croyance répandue, « manger trop d'œufs donne du cholestérol ». Est-ce vrai ?

Oeufs et cholestérol, un ménage pas si mauvais

Paru le 22 avril 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Chaque année, les Français mangent en moyenne près de 250 œufs. Pas mal pour un aliment bien souvent pointé du doigt. La raison? Le jaune, si crémeux et si goûteux, contient des lipides et, par conséquent, est accusé de faire grimper le taux de cholestérol dans notre sang. C’est vrai, « le jaune d’œuf contient du cholestérol: environ 220 milligramme pour un œuf de 60 grammes », explique Anne-Marie Adine, diététicienne-Nutritionniste. « Mais ce qu’il faut savoir, c’est que le cholestérol est produit pour 75% par l’organisme et ne dépend que pour 25% de l’apport alimentaire!» Manger des oeufs n’est donc pas responsable d’une hypercholestérolémie, qui peut entraîner, à terme, des maladies cardio-vasculaires.

Un cocktail pour rester en bonne santé

«C’est une idée fausse qui a la dent dure depuis longtemps », ajoute le docteur Brigitte Bourges, endocrinologue. « Les oeufs sont faibles en gras saturés et ne contiennent aucun gras trans: ce ne sont pas du beurre ni de la crème! » Oui, mais peut-on pour autant manger des œufs quand on a déjà du cholestérol ? Leur consommation est à limiter si l’on est atteint d’hypercholestéromie ou de diabète. Pour les personnes en bonne santé, aucune raison de se priver, bien au contraire. « L’œuf est un formidable cocktail de vitamines, de protéines, de nutriments et de minéraux indispensables à la vie et nécessaires pour rester en bonne santé. Le tout pour à peine 80 calories », conclut Brigitte Bourges. A condition bien sûr d’exiger des oeufs de qualité, bénéficiant d’une bonne traçabilité.

Avis sur : Oeufs et cholestérol, un ménage pas si mauvais

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Chaque semaine dans votre boîte mail