Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Comprendre en 1 minute

Logo MQA

Un p’tit bécot pour mamie !

Faut-il obliger les enfants à faire des bisous ?

Un p'tit bécot pour mamie !

Paru le 21 juillet 2015

Ecrit par Mon quotidien autrement

Léa adopte une mine renfrognée. Pourtant, son papy insiste : « Viens me faire un bisous pour me dire au-revoir, ou je vais être triste ! »

Vous avez forcément, un jour, réclamé un baiser à un enfant et obtenu en retour, un air bougon, et un bambin, venant, bon gré, mal gré, coller ses petites lèvres contre votre joue. Alors c’est vrai : les bisous d’enfants, c’est tendre, c’est mignon. Mais faut-il pour autant les forcer à distribuer des bécots lorsqu’ils n’en ont pas envie ?

« Moi j’aime bien les bisous », confie d’ailleurs Léa, d’un air timide. La blondinette de cinq ans n’en donne pourtant que rarement. Si ce n’est à sa maman, Marie et à son grand frère Thomas.

Apprendre aux enfants à respecter leur corps

Il faut bien l’avouer, on a tendance à réclamer des baisers à tour de bras. Pour dire bonjour, pour dire au-revoir, pour dire merci, sans raison particulière… Et les enfants doivent s’exécuter, sans trop râler, que le baiser soit destiné à une personne qu’ils connaissent très bien, ou très peu. Les enfants, parfois timides ou pudiques, n’ont cependant pas envie d’être touchés, pour manifester leurs émotions.

D’ailleurs, certains pédopsychiatres déconseillent aux parents de contraindre leur fils ou leur fille à faire des bisous. Ils estiment que cela peut donner aux enfants l’impression que ce qu’ils veulent faire de leur corps ne compte pas réellement. Que l’avis des adultes prévaut.

A l’inverse, leur laisser le choix leur apprend les notions de respect du corps et de consentement. Ce qui permet de leur donner des bases pour la prévention contre les sévices physiques. Attention, cela ne veut pas non plus dire que forcer son enfant à faire des bisous va accroître le risque d’agression sexuelle. L’important est de prendre son avis en compte.

« C’est parce que j’étais en train de jouer, quand papy est parti tout à l’heure, raconte par exemple Léa. Je n’avais pas envie de d’arrêter. En plus, ça pique quand on fait des bisous à papy ! »

Alternatives aux bisous

Et puis, si votre enfant n’est pas un adepte des embrassades, pas d’inquiétude. Cela ne veut pas dire qu’il est malpoli. Et il existe bien d’autres façon de manifester son affection ou sa gratitude. Vous pouvez par exemple proposer à votre enfant de remplacer les bisous par :

  • une caresse
  • un bisou soufflé
  • un câlin ou une accolade
  • une parole gentille
  • un dessin ou une carte, pour dire merci
  • et parfois, un regard ou un sourire suffit à exprimer bien des choses

Avis sur : Un p’tit bécot pour mamie !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail