Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Ecolo, même le jour de son mariage

Les astuces de Laetitia et Virginie pour faire la fête sans renoncer à nos valeurs.

Ecolo, même le jour de son mariage

Paru le 26 septembre 2012

Ecrit par Mon quotidien autrement

Au quotidien, on pense souvent à ces petits gestes pour limiter notre impact écologique sur la planète. Mais pour un grand événement tel que le mariage ? Difficile d’improviser. Deux amies, Laetita et Virginie, ont décidé d’écrire un livre sur le sujet : Le guide du mariage bio, écolo et éthique, ed Eyrolles.
Laetitia, qui travaille dans la viticulture bio en Dordogne, nous explique comment « verdir » son mariage.

Pourquoi ce livre ?

« Je l’ai écrit avec ma meilleure amie, Virginie. Elle s’était mariée quelques mois auparavant, et j’étais son témoin. C’était un mariage écolo, très engagé, plutôt décroissant même. On a proposé de la nourriture bio, ce qui n’est pas simple en hiver, pour les légumes notamment. Je crois qu’elle avait acheté sa tenue aux puces. C’avait bien fonctionné, on nous avait prêté une maison, les gens sont venus en train, il n’y avait pas de bague… On avait eu beaucoup de mal à trouver des prestataires en tout cas. Ou plutôt, ils sont nombreux mais il y a très peu de communication sur le sujet. Du coup, on a eu l’idée de les regrouper et de créer un annuaire. Le but était de proposer un site internet avec une base de données. Le projet de livre est venu après. Le site existe toujours. C’est principalement un annuaire en ligne que l’on met à jour régulièrement. Sur le blog, il y a des articles, un agenda, des coups de cœur sur des prestataires, des témoignages de couples, des menus, et puis un album de photos des éco créatrices. Si, au quotidien, on essaye de faire attention à ce que l’on consomme et à la manière dont on vit, il n’y a pas de raison de ne pas le faire pendant son mariage, pour qu’il soit un engagement amoureux, mais aussi en faveur de la nature. »

L’objectif : un mariage entièrement vert ?

« Il ne s’agit pas de faire un mariage 100% écolo, mais on peut au moins essayer d’agir sur les pôles importants.Ça demande plus d’organisation et de réflexion. Il faut trouver les prestataires, mais aussi convaincre les invités qu’il vaut mieux partir à plusieurs dans la même voiture, par exemple. On a interviewé beaucoup de couples qui nous disaient que leur mariage avait été l’occasion de sensibiliser leurs invités. »

Sur quoi peut-on agir ?

« Je pense à la coiffure ou au maquillage. Vous pouvez vous tourner vers des professionnels qui n’utilisent que des produits labellisés bio. Les fleurs aussi ! C’est souvent assez désastreux sur le plan écologique. La solution, c’est de les faire pousser soi-même, ou de s’approvisionner localement, ou encore de trouver des fleurs Max Havelaar. Un mariage écolo, c’est aussi les cadeaux que l’on fait au couple. La plupart sont déjà installés, donc les listes de mariage ne sont plus comme celles d’il y a 20 ans. « Mariage des mondes » est super intéressant (voir notre coup de cœur), le site propose des listes de mariage éthique. Le transport est important aussi. Il y a de plus en plus de familles éclatées. L’idéal, c’est le covoiturage, et le train reste une bonne solution. On s’est posé beaucoup de questions pour les alliances aussi, par rapport à l’or notamment. On peut utiliser de l’or recyclé. On a tous des vieux bijoux de famile qu’on ne porte pas ! Les bagues en bois, ça se fait beaucoup, en bois d’olivier généralement. Aux Etats-Unis, Simply Wood rings réutilisent des vieux instruments de musique en bois de rose, par exemple. Et puis, il y a les robes et costumes bien sûr… »

Vous pensez à des créatrices ou créateurs ?

« Certaines éco créatrices font un super travail. Valérie Pache utilise des toiles de parachute recyclées, c’est vaporeux, aérien. Aranel, elle, propose des robes écolo et éthiques dans des matières biologiques. Je pense aussi à Maudétoiles, qui fait des robes en papier recyclé. A côté de Nantes, il y a Bethsabée Beslon, une créatrice de robes fantastique. Ce ne sont pas forcément des robes de mariés, mais elles sont très poétiques. Ce sont des robes d’un jour, en fleur et en feuilles. Sous la robe végétale, il y a une robe en coton, et elle appose les fleurs sauvages. C’est magnifique. Sinon il y a toujours la possibilité de récupérer une ancienne robe de mariée, sur Internet ou dans un dépôt vente. Il y a plein de solutions. On dit, souvent à juste titre, que le bio coûte plus cher mais il y a des alternatives comme la récup’. »

Et les astuces pour la déco ?

« L’idée c’est de miser sur la déco végétale en se servant de ce qu’on peut trouver dans la nature au moment où le mariage a lieu : fleurs fraîches, gui, houx… A voir les photos que certains couples nous ont envoyées, c’est souvent magnifique. On offre souvent des cadeaux aux invités, pourquoi pas des petits pots en terre cuite avec une graine dedans ? Il y a même des dragées bio, qu’on peut trouver à La Butinerie, dans Tarn et Garonne. »

 

Avis sur : Ecolo, même le jour de son mariage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail