Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

Les plantes dépolluantes : le vrai du faux

Malheureusement, pas de miracle.

Les plantes ont des capacités dépolluantes en condition de laboratoire.

Paru le 17 septembre 2019

Ecrit par Déborah

Le monde végétal est étonnant. Les plantes communiquent. Elles nous inspirent. Et voilà qu’elles dépolluent. Elles auraient la faculté d’assainir l’air intérieur. Quelques exemples :

  • La fougère de Boston capture particulièrement bien le formaldéhyde utilisé dans les mousses d’isolation, la colle à moquette ou encore les colles de bois, et le xylène, que l’on retrouve dans les peintures, les colles, les insecticides.
  • Le lierre limite la teneur de l’air en formaldéhyde, benzène (solvant présent dans les peintures, les encres…) et ammoniac.
  • Les dragonniers absorbent le formaldéhyde et le trichloréthylène, utilisé principalement pour le dégraissage et le nettoyage des métaux, mais aussi dans l’industrie du caoutchouc, des produits d’entretien, des peintures.

Alors, quand on sait que l’air intérieur est parfois plus pollué encore que celui qui circule dans la rue et qu’on passe près de 90 % de notre temps dans des endroits clos, on n’a qu’une seule envie, remplir notre maison et notre bureau de plantes dépolluantes pour respirer plus sereinement. Malheureusement, ce n’est pas si simple.

Comment les plantes captent-elles les polluants ?

Les plantes absorbent les polluants présents dans l’air grâce à leurs feuilles. Pour être vraiment précis, elles utilisent leurs stomates, les orifices des feuilles par lesquels les polluants entrent sous forme gazeuse et leurs cuticules, c’est-à-dire la membrane supérieure de leurs feuilles, sur lesquelles certains polluants se déposent. Les plantes peuvent aussi capter les polluants dans le sol, grâce à leurs racines. Une fois capturés, ils sont progressivement dégradés par la plante.

Les plantes dépolluantes, un moyen efficace pour assainir l’air ?

Oui et non. On doit les premières études sur les plantes dépolluantes à William Wolverton, un chercheur américain mandaté par la Nasa dans les années 1980 pour étudier leur capacité épuratrice dans l’air des stations spatiales. Ses travaux ont montré qu’elles avaient un pouvoir assainissant… en laboratoire. Les conditions de circulation de l’air dans lesquelles cette étude a été réalisée n’ont rien à voir avec celles de votre appartement.

En conditions réelles, leur efficacité est nulle, ou presque. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) l’a rappelé en 2011 : « L’ensemble des essais […] ne permet pas de conclure quant à une potentielle efficacité des plantes sur l’élimination des polluants étudiés. L’efficacité du système « plante en jardinière » serait donc quasi nulle en condition réaliste d’exposition, c’est-à-dire avec quatre jardinières au maximum par pièce. » Pour espérer un effet, il faudrait remplir une pièce de plantes vertes. Et encore…

Pour un air intérieur plus pur, quelles solutions ?

Il existe tout de même des gestes simples pour assainir l’air de votre logement :

  • Aérez tous les jours quelques minutes et ce quelle que soit la saison (minimum 10 mn le matin et 10 mn le soir).
  • Ne bloquez pas les bouches d’aération.
  • Utilisez des produits d’entretien naturels, idéalement 100 % dégradables.
  • Évitez les sprays désodorisants, même aux huiles essentielles, l’encens, les adoucissants dans la lessive.
  • Surveillez le taux d’humidité de la pièce pour éviter les moisissures et utilisez un déshumidificateur si nécessaire.

Avis sur : Les plantes dépolluantes : le vrai du faux

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Tres intéressant. je vais tenir compte de cet article pour faire le ménage et aerer régulièrement chez moi.
Plus de bougie ni de produits ménagers polluants !

Bonjour,

Pourquoi dîtes-vous qu’il faut évoiter les huiles essentielles ? En raison des éventuelles allergies ? Moi j’utilise le Spray Florame. Merci

Chaque semaine dans votre boîte mail