X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

Les mares, trésors de biodiversité

Des microzones hyper riches en biodiversité que vous pouvez créer.

Crédit : Flo.morel.nature / Wikimedia

Paru le 17 mai 2022

Ecrit par Elsa de Mqa

Crapauds, tritons, libellules, rousseroles ou mollusques… viennent s’y reproduire, tandis que chevreuils, chauve-souris ou hirondelles viennent s’y abreuver. « Les mares et zones humides représentent moins de 5% du territoire métropolitain mais 25 % de sa biodiversité », écrit l’association la Société nationale de protection de la nature (SNPN). Du 28 mai au 5 juin, c’est la Fête des mares : l’occasion de mettre la lumière sur ces îlots de fraicheur, trop souvent considérés comme des nids à moustiques. « Ces micro-zones humides abritent près de 15 % des espèces protégées », poursuit l’association.

Cyril Lamarre, technicien Espaces naturels, écologie et biodiversité pour le département des Yvelines explique, dans le média Yvelines Infos, que les mares ont joué un rôle important dans les campagnes :

« La plupart ont été créées pour abreuver le bétail, irriguer les champs. Dans les villages, elles constituaient des réserves d’eau en cas d’incendie, des viviers à poissons…Mais avec les changements des pratiques agricoles et l’urbanisation, elles ont perdu de leur attrait. Et leur déclin a fait disparaître de nombreuses espèces. »

 

Et si vous créiez votre mare ?

Des communes tentent de les restaurer. Une quarantaine l’ont été à La Roche-sur-Yon, en Pays de la Loire. « Nous avons repéré un grand nombre de ces plans d’eau grâce à des photos aériennes de 1950, prises avant l’intensification agricole », explique Raphaël Bedhomme, chef de projet Paysage et biodiversité, dans Ouest France. Terrassements, curages pour stopper l’envasement, reprofilage des berges… « Nous avons aussi créé des mares tampon qui permettent de filtrer les eaux de drainage agricole qui se jetaient directement dans la rivière. »

Car outre leur importance pour la biodiversité, les mares ont des vertus que l’on ignore : elles sont des zones tampon pour maîtriser les ruissellements, fonctionnent comme des mini stations d’épuration et, à surface similaire, elles stockent 10 000 fois plus de carbone que les océans.

Que faire pour les protéger ?

Avis sur : Les mares, trésors de biodiversité

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Sondage

Quel type de vélo avez-vous ?

Loading ... Loading ...

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société