Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Bizarre et intéressant

Logo MQA

La ruée sur le papier toilette

Le PQ responsable de 15% de la déforestation au niveau mondial.

Pendant le confinement, les fabricants de papier toilette ont enregistré une énorme hausse des ventes.

Paru le 23 juin 2020

Ecrit par Déborah

Au rayon papier toilette des supermarchés, retour à la normale, après deux mois et demi d’une folie furieuse qui s’était mystérieusement emparée du monde. On vous parle ici de la peur de manquer de PQ lors du confinement lié à la crise Covid-19. Les fabricants ont rapporté une hausse des ventes faramineuse. Jusqu’à 700 % d’augmentation au début de la pandémie.

Dans le monde entier, on s’est battu pour le papier toilette

Cette crainte de la pénurie a généré des comportements extrêmes, déconcertants. A Sydney, en Australie, trois femmes se sont battues dans un magasin. Dans un autre magasin de la ville, on a même dégainé un couteau. A Hong-Kong, des hommes ont carrément braqué un livreur pour lui dérober des centaines de rouleaux. Et même au Japon, seul pays au monde où toutes les toilettes, dans les lieux publics comme à la maison, sont équipés d’un jet d’eau lavant qui évite, en théorie, d’utiliser du papier toilette, on a assisté à la même folie.

“Il y a une rumeur qui court sur les réseaux sociaux disant qu’il y a une pénurie de papier toilette, comme pour les masques. Et ceux qui gobent ça achètent en masse. Dès qu’on a une livraison ça disparaît immédiatement », raconte une caissière de Tokyo sur France Info TV. Au Japon, ce vent de panique s’explique. Ses causes sont historiques. Durant la crise pétrolière de 1973, l’inflation galopante avait incité les consommateurs à acheter du papier toilette en masse pour profiter de prix plus bas, ce qui avait généré des ruptures dans les magasins. Depuis, le traumatisme collectif resurgit à chaque fois qu’il est question de crise sur l’archipel.

Des chercheurs se sont intéressés au phénomène.

Une étude de l’université de Münster et de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig publié en juin dans le journal PLOS One, montre que ces comportements d’achat frénétique seraient en partie dus à la personnalité des consommateurs. Les personnes souffrant d’anxiété seraient en effet plus susceptibles de faire une razzia au supermarché conclut cette étude germano-suisse. On s’en serait douté. Ceci ne représente toutefois qu’environ 12% du changement d’habitude dans la consommation de ce produit de première nécessité. “La menace subjective posée par le Covid-19 semble avoir été un facteur important d’accumulation du papier toilette, mais nous sommes encore loin d’avoir tout compris de ce phénomène”, précisent les scientifiques.

Faut-il se passer de PQ ?

Dans l’hebdomadaire britannique New Statesman, le journaliste Sebastian Shehadi se pose une question intéressante. Profitons de cette crise pour remettre en question nos habitudes aux cabinets, soutient-il en substance. Cet argument semble valide, notamment pour des raisons environnementales. “Notre obsession pour ces rouleaux de papier fait disparaître des forêts entières”, écrit-il. D’après le magazine World Watch, la production de papier toilette représente 15 % de la déforestation au niveau mondial. De plus, papier toilette et lingettes humides conduisent à la création d’imposants bouchons dans les égouts, dont la décongestion coûte cher aux finances publiques et à la nature, rappelle Courrier International.

Et puis, nous n’avons pas toujours utilisé du papier toilette. Le tout premier PQ aurait été fabriqué au X ème siècle en Chine, sous la dynastie Song. Le papier moderne n’apparaît qu’en 1850 en Angleterre et sa fabrication industrielle n’est lancée aux Etats-Unis qu’en 1857. C’est cependant un flop et il faudra attendre la fin du 19ème siècle pour qu’il se démocratise aux Etats-Unis et les années 1960 en Europe, où il remplace alors le papier journal utilisé jusqu’alors.

Avis sur : La ruée sur le papier toilette

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail