Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Les dix innovations qui changeront peut-être le monde

Des jeunes avec des idées plein la tête

Les dix innovations qui changeront peut-être le monde

Paru le 5 décembre 2016

Ecrit par Mon quotidien autrement

Qui a dit que la jeunesse était sans ambition ? Des jeunes avec des idées révolutionnaires, qui pourraient bouleverser le monde de demain, il en existe. La preuve !

Tous les ans la MIT Technology Review, le magazine du très prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) récompense la nouvelle génération des Innovateurs de moins de 35 ans. Cette semaine, nous avons donc décidé de vous faire profiter de cette ébullition de bonnes idées.

1/ Woodoo, du bois translucide et ultra-résistant

C’est un jeune architecte français qui est a l’origine de ce bois magique. Il est deux à trois fois plus rigide que du bois classique. Il est aussi imputrescible, étanche, plus résistant au feu. Et selon l’essence utilisée, il est soit transparent, soit translucide. Comment Timothée Boitouzet a-t-il réussi à fabriquer ce bois spécial ? Il retire la lignine (ce qui permet de tenir ensemble les fibres de bois) et injecte une substance organique dans les cavités remplies d’air, pour solidifier le bois.

2/ Instent, un stent qui surveille les patients et ajuste leurs médicaments

Premièrement, savoir ce qu’est un stent : un dispositif médical qui sert à écarter des artères qui ont été bouchées par des maladies cardio-vasculaires. Deuxièmement, connaître ses désagréments : sa pose peut blesser le vaisseau et causer, en réaction, une coagulation du sang à l’intérieur, ce qui risque de boucher à nouveau l’artère. Les patients prennent donc un traitement anti-coagulant, mais il est difficile de personnaliser cette prescription. Jusqu’à présent. Car l’idée du franco-allemand à l’origine de ce projet, Franz Bozask, est de développer un stent muni de capteurs, capables de renseigner, en temps réel, sur l’état de cicatrisation de l’artère, ce qui permettra de monitorer l’état de l’artère et d’adapter le traitement en conséquence.

3/ Oorja, des centrales électriques fonctionnant à l’énergie solaire et biomasse

C’est Clémentine Chambon, une jeune Française, qui est à l’initiative de cette trouvaille : une technologie hybride (solaire + biomasse) qui vise approvisionner en électricité les villages jusque-là non connectés au réseau, grâce aux énergies renouvelables, obtenues via la transformation de déchets agricoles. Une chouette idée quand on sait qu’environ un tiers de la population indienne n’a toujours pas accès à l’électricité.

4/ OpenCollective, une plateforme pour financer de nouvelles structures en toute transparence

Xavier Damman est plein de bonnes idées. Le jeune Belge a d’abord fondé Storify, un système de curation sur les réseaux sociaux qui a rencontré un joli succès. Sa nouvelle start-up se nomme Open Collective. Son but est de favoriser le financement de nouvelles organisations en toute transparence. La plateforme en ligne permet de récolter des fonds, pour les utiliser, à la vue de tous ceux qui participent. Elle s’adresse à des associations, des clubs, des organisations à but non lucratif, des incubateurs… Bref, tout groupe qui a besoin de récolter des fonds, mais n’a pas forcément d’entité légale et, donc, de compte en banque.

5/ New Born Solutions, un stylo qui diagnostique facilement la méningite infantile

L’outil imaginé par Javier Jimenez ressemble à un simple stylo. Mais il permet de faire bien plus qu’écrire. Il sert en fait à diagnostiquer les méningites infantiles, de façon non intrusive. Jusqu’à présent, la ponction lombaire était un passage obligé pour ce diagnostic. Un examen qui nécessite une anesthésie locale et qui implique que le médecin fasse pénétrer une longue aiguille entre deux vertèbres du dos. Le dispositif développé par cet Espagnol utilise un système Haute Fréquence et Ultrasons qui permet de compter directement le nombre de cellules sanguines présentes dans le liquide céphalo-rachidien sous la fontanelle, la région de leur tête encore molle chez les jeunes enfants.

6/ Washabich.de, un service en ligne qui simplifie le jargon médical

C’est un physicien allemand, Ansgar Jonietz, qui a développé ce service gratuit. Si vous vous intéressez à la recherche médicale mais n’y comprenez rien à leur jargon, vous serez conquis. Près de 1 300 étudiants en médecine et médecins collaborent bénévolement. Environ 26 000 découvertes médicales ont ainsi été traduites jusqu’à maintenant et sont désormais compréhensibles pour le commun des mortels.

7/ TherVira, un médicament contre la grippe

La chercheuse polonaise Katarzyna Kaminska est en train de développer, avec son équipe, un nouveau médicament qui pourrait guérir la grippe, quels que soient la souche du virus responsable de l’infection, ou le stade de la maladie.

8/ MySpiroo, pour contrôler son asthme grâce à son smartphone

My Spiroo est un débitmètre de pointe qui permet aux asthmatiques de mesurer leur souffle, et d’adapter leur prise de médicaments en fonction du résultat. On branche un petit accessoire à la prise jack de son smartphone. Il suffit ensuite de souffler dans le petit dispositif et les données sont alors transmises au smartphone et analysées depuis une application mobile dédiée. Celle-ci montre en temps réel le souffle de l’utilisateur ainsi que la moyenne. Ce projet est à l’initiative d’un jeune polonais, Lukasz Koltowski.

9/ EnSo, un objet qui transforme l’énergie qui flotte dans l’air

Saviez-vous qu’il était possible de transformer l’énergie « flottant dans l’air » en électricité pour alimenter la batterie des capteurs des objets connectés. C’est le concept qu’a pourtant développé Gonzalo Murillo, un jeune chercheur espagnol.

10/ Turbulent, des petites centrales hydroélectriques basées sur le biomimétisme

Observer la nature et s’inspirer de ses mécanismes. C’est le principe du biomimétisme et c’est cette technique qu’a utilisée un jeune chercheur belge, Geert Slachmuylders, pour développer de petites centrales hydroélectriques, dans le but de fournir une énergie fiable et abordable, même pour les collectivités les plus éloignées. Turbulent est en effet née de l’observation des tourbillons qui se forment naturellement devant les piles des ponts. L’idée est de reproduire ces vortex et de produire une énergie renouvelable grâce à une turbine qui sera actionnée par ce petit vortex.

Avis sur : Les dix innovations qui changeront peut-être le monde

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail