Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Les « Fab Lab », pour tout fabriquer soi-même

Bidouilleurs invétérés, découvrez ces nouveaux lieux de Do it Yourself !

Les « Fab Lab », pour tout fabriquer soi-même

Paru le 6 janvier 2015

Ecrit par Mon quotidien autrement

Télécharger un fauteuil, imprimer un jouet et même lancer son entreprise : les Fab Lab (laboratoire de fabrication en VF) proposent aujourd’hui une multitude de services à la carte tous plus étonnants les uns que les autres. Entrez dans ces espaces d’échange, de bricolage et de partage de compétences. Et, dans l’univers de ces nouveaux Géo Trouvetou, fabriquez tout (ou presque) près de chez vous.

Votre grand-père, ce hacker

Et si votre papi était un geek de la première heure ? Dans son établi, il bricolait des meubles, réparait vos jouets, inventait des systèmes… Quelque part, c’était déjà un « hacker » (un bidouilleur, en français dans le texte). Imaginez aujourd’hui un endroit où l’on met à disposition non seulement des outils (pour travailler le bois, des machines à coudre, des imprimantes 3D et même des fraiseuses numériques) mais aussi des plans en accès libre et, qu’en plus, on vous donne un coup de main pour réaliser une idée. Bingo ! Vous avez compris ce qu’était un Fab Lab, l’établi de votre grand père version 2.0.

Nés au très réputé MIT (Massachussetts Institute of Technology) il y a dix ans, ces drôles de laboratoires de fabrication débarquent en France en 2010. Tout récent, le phénomène s’étend peu à peu sur la carte mais aussi dans les esprits. Pour Chris Anderson, ancien rédacteur en chef du magazine Wired (site en anglais) et auteur de « Makers, la nouvelle révolution industrielle », les Fab Lab vont tout bonnement révolutionner la manière de consommer et de fabriquer. Pour lui, dans un futur proche, les objets dont nous avons besoin seront fabriqués sur-mesure, en exemplaire unique et juste à côté de chez nous. Autrement dit, dans quelques années, on s’imagine déjà télécharger, en quelques clics, sa cafetière ou son grille-pain. Il y a de quoi rêver.

Pour fabriquer quoi ?   

Moyennant une petite participation, tout le monde peut mettre un pied dans  un fab lab et y réaliser un projet : les créateurs de bijoux réalisent des prototypes en 3D de la prochaine collection, des designers fabriquent du mobilier et les bricoleurs du dimanche peuvent même réparer leur tondeuses. Peu importe le projet ou le niveau de compétence, tout y est possible à condition d’y passer un peu de temps. L’avantage ? En fabriquant plus proche de chez soi, on réduit le transport et donc les émissions à effet de serre.

Mon Quotidien Autrement a plongé la tête la première dans l’univers réjouissant de l’open bidouille et a choisi pour vous trois activités insolites. 

Force 1 : je débute, je m’offre une « Fab Lab Box »

Vous êtes curieux(se) mais pas téméraire? Optez pour la « Draft iT Box ». Assistez à un atelier (3h) couture, bois, impression 3D ou découpe laser pour 149€. En bonus, des goodies comme un crayon pour « drafter » vos idées ou un badge « done is better that perfect ».

L’atelier vous a plu ? Revenez dans ce lieu hybride qui fait également espace de coworking. Comptez sur leur aide pour prototyper vos idées et même vous aider à lancer votre entreprise. La preuve qu’au-delà de la bidouille, un Fab Lab peut aussi être un vrai endroit d’écoute et de conseil.

Force 2 : même pas peur, j’imprime un stégosaure pour mon petit dernier

Plutôt squelette de stégosaure ou serre-tête Hello Kitty ? Qu’importe ! Sur Makerbot Digital Store (site en anglais), vous choisissez le jouet qui vous plait, vous téléchargez le fichier (14$ le squelette et 8$ l’ensemble Hello Kitty) et vous l’imprimez autant de fois que vous voulez dans le Fab Lab de votre choix. Cette option est payante, c’est vrai, mais le fichier est optimisé pour les imprimantes 3D Makerbot, une référence sur le marché que vous trouvez facilement à côté de chez vous (et parfois même à la Poste !).

Force 3 : je suis super fort (e), je télécharge un fauteuil design pour la maison

Facile ! Je choisis un fauteuil à partir de plans open source disponibles sur Open Desk (site en anglais). Ce site propose des plans de tables, de fauteuils et de rangements en open source. Autrement dit, vous pouvez télécharger les plans gratuitement et fabriquer le modèle chez vous. Vous ne vous sentez pas l’âme d’un menuisier ? Pas de problème, le site propose également de le faire fabriquer dans le Fab Lab près de chez vous.

Camille Bosqué s’est prêté au jeu et a imprimé son modèle chouchou, le 90 Minute Chair, mis en ligne par le cabinet d’architecture américain Filson and Rohrbacher. Deux panneaux de contreplaqué bouleau négocié à Perreux-sur-Marne et une grosse journée de travail à la Nouvelle Fabrique (Fab Lab du 104 à Paris) plus tard, le fauteuil est sur pieds. En revanche, ce n’est pas « plug and play » prévient Johann, qui aide Camille sur son projet. « Tout doit être vérifié (…) et il y a une grande part de travail à la main sur le fichier lui-même avant de lancer la découpe ». Le tout pour la coquette somme de 500€, tout de même, entre les matériaux (250€) et l’utilisation du matériel dans le Fab Lab, la main d’œuvre et le suivi de projet. Mais le but, c’est aussi de partager un moment et de pouvoir assister à chaque étape de la fabrication et non d’assembler un meuble comme chez IKEA. (Retrouvez l’intégralité du reportage « J’ai téléchargé mon fauteuil » sur We Demain)

Vite un Fab Lab !

Vous êtes pris(e) d’une envie irrépressible de bidouille ? Retrouvez les Fab Labs les plus proches de chez vous ici.

Avis sur : Les « Fab Lab », pour tout fabriquer soi-même

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail