MenuMQAMQAMQAMQA

Nos rubriques

MQAMQA

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

L’électricité verte, c’est quoi ?

Et si vous passiez à un fournisseur d'énergie vert ?

electricite-verte-fournisseur

Paru le 16 octobre 2018

Ecrit par Elsa de Mqa

Le point sur

De l’énergie verte, ça vous semble souhaitable c’est sûr, mais vous n’avez qu’une vague idée de ce dont il s’agit.

C’est quoi, l’énergie verte ?

C’est de l’énergie d’origine renouvelable : c’est à dire une énergie qui utilise des éléments qui ne s’épuisent pas ou se renouvellent rapidement : solaire, hydraulique, éolien, géothermique ou biomasse (utilisation des végétaux tels que bois, paille , fumier et déjections animales) …  A l’inverse d’une énergie fossile (non renouvelable) qui s’épuise : pétrole, charbon, gaz de schiste, nucléaire, etc.

En dehors du nucléaire (dont on connaît la dangerosité des déchets), toutes les énergies fossiles émettent une quantité phénoménale de gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

En France, d’où vient notre électricité ?

Notre électricité provient à 77 % du nucléaire, 14 % de l’hydraulique, 8 % de centrales thermiques fossiles, 5 % d’énergies renouvelables (éolien, solaire, …).

Dommage, car en France, on a du vent, du soleil, de la forêt et la mer, de quoi largement couvrir nos besoins énergétiques en énergie renouvelable.

Qui sont les fournisseurs verts ?

Ce sont des entreprises qui produisent elles-mêmes cette électricité d’origine renouvelable, ou qui se la procurent directement auprès de producteurs bien identifiés. L’ONG Greenpeace a sorti fin septembre son classement des fournisseurs d’électricité « verte », pour permettre aux consommateurs de s’y retrouver.

Trois petits nouveaux sur le marché sortent du lot : Energie d’ici, Enercoop et Ilek. Ils ont été jugés « vraiment verts » parce qu’ils proposent une électricité à plus de 95 % renouvelable et soutiennent les petits producteurs d’électricité renouvelable sur le territoire. (Voir la carte ci-dessous)

Bon, bien sûr, si vous choisissez un fournisseur écolo, ça ne veut pas dire que votre bouilloire sera alimentée par de l’énergie écolo, puisqu’il n’y a qu’un seul réseau de distribution. En revanche, cela signifie que vous soutenez des producteurs et des fournisseurs verts. Et ça, c’est une bonne nouvelle.

Les gros énergéticiens, Total, Engie, ou EDF, s’y mettent MAIS …

C’est lent, très lent et ils continuent à assoir le gros de leur business sur des énergies fossiles.

Même si EDF a investi pour améliorer la manœuvrabilité des centrales (baisse quasi instantanée de la part du nucléaire quand le soleil brille ou que le vent souffle), 77%  de l’électricité produite par EDF est toujours d’origine nucléaire.  Total a fait des investissements financiers très importants pour acquérir des parts dans des fabricants de panneaux solaires et parcs aériens (voir cet article du Monde) mais il s’agit surtout de grosses opportunités financières à l’international qui ne favorisent pas nécessairement l’accélération de la transition énergétique en France. Et Total a aussi annoncé récemment le lancement d’un énorme projet de gaz de schiste en Argentine …

Leurs offres vertes ne sont pas très claires

La seule obligation pour le fournisseur d’électricité est de se procurer des certificats appelés « garanties d’origine ». « Les fournisseurs s’engagent à verser une sorte de prime aux producteurs d’énergies renouvelables. Les barrages hydrauliques sont quasiment les seuls bénéficiaires. L’éolien et le solaire n’y ont quasiment pas droit car ce sont des énergies subventionnées », résume un journaliste d’Europe 1.

Ainsi, en profitant surtout aux barrages hydrauliques, construits il y a souvent fort longtemps et souvent ailleurs qu’en France, ces certificats achetés par les gros énergéticiens ne favorisent pas le développement et l’implantation de petits producteurs d’énergie verte sur le territoire.

Or c’est grâce à ces petits producteurs d’électricité verte que nous pourrons accélérer la transition énergétique dans notre pays.

 

A retenir : il existe trois fournisseurs d’énergie verte vers qui vous pouvez vous tourner.

Crédit image Flickr Nico Kaiser, géothermie

Avis sur : L’électricité verte, c’est quoi ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.