X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Comprendre en 1 minute

Logo MQA

Manger des cuisses de grenouilles les pousse à l’extinction

Les grenouilles que nous mangeons sont capturées dans la nature.

Grenouille géante de Java (Limnonectes macrodon) © Tom Kirschey (CC BY-NC 4.0)

Paru le 12 juillet 2022

Ecrit par Elsa de Mqa

Etes-vous un mangeur de cuisses de grenouilles ?

“L’Union européenne est responsable de l’extinction en cascade des populations de grenouilles” en Europe de l’Est et en Asie, alertent les ONG Pro Wildlife et Robin des Bois dans un rapport publié le 22 juin intitulé Deadly dish (« plat mortel »).

Qui eut cru que les cuisses de grenouilles, plat emblématique de la France, n’étaient pas françaises ? Du moins, la très grande majorité de celles que nous mangeons – et que mangent les Européens – est capturée à l’état sauvage, en Indonésie, en Turquie et en Albanie, principaux fournisseurs des Européens. « Les scientifiques de terrain en Turquie alertent sur le risque d’extinction des grenouilles locales d’ici à 2032 si la surexploitation des populations sauvages perdure », prévient le rapport.

L’UE est de loin le plus grand importateur mondial, soit « environ 4070 tonnes par an, l’équivalent de 81 à 200 millions de grenouilles, dont l’immense majorité est capturée dans la nature ». Précisons que les Français boulottent aussi des grenouilles locales : deux millions sont capturées légalement chaque année en Franche-Comté.

Moins de grenouilles = plus de pesticides

“Les grenouilles occupent une place centrale dans les écosystèmes en tant que mangeuses d’insectes, et dans les lieux où elles disparaissent, l’utilisation des pesticides nocifs augmente. Le commerce de cuisses a des conséquences directes non seulement sur les grenouilles, mais aussi sur la biodiversité et la santé des écosystèmes dans leur ensemble”, explique Charlotte Nithart, présidente de l’ONG Robin des Bois basée à Paris.

Notre conseil : renseignez-vous sur la provenance de ces batraciens si vous en mangez !

Avis sur : Manger des cuisses de grenouilles les pousse à l’extinction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société