Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

Face au coronavirus, les initiatives solidaires fleurissent

Pour les soignants, les personnes âgées ou vulnérables... Certains se mobilisent !

masque

Paru le 14 avril 2020

Ecrit par Elsa de Mqa

En cette période de confinement, on se lève et au moment d’allumer sa radio, parfois, on soupire… Mais les actus ne sont pas toujours porteuses de mauvaises nouvelles ! Aujourd’hui, Mon Quotidien Autrement a décidé de vous parler de quelques initiatives solidaires face au coronavirus qui réchauffent le coeur.

La marque de jeans écolo 1083 fabrique des masques

1083 km c’est la distance entre les deux villes les plus éloignées de France : Menton sur la Côte-d’Azur et Porspoder au nord de Brest dans le Finistère. 1083, c’est aussi la marque de prêt-à-porter créée en 2013 avec l’ambition de relocaliser en France la fabrication de chaussures et de vêtements. La promesse est écrite sur l’étiquette de chaque jean : « Fabriqué à moins de 1083 kilomètres de chez vous », comme nous vous le racontions en 2019.

« En quelques heures, nous avons reçu plusieurs demandes d’aide de médecins et pharmaciens locaux, accompagnées du cahier des charges du CHU de Grenoble », explique la marque. Dès le lendemain, le site de production de Romans sur Isère (Drôme) s’est concentré sur la production de masques en tissu à destination des soignants.

Ainsi, fin mars, ils avaient fabriqué plus de 4.000 masques ! Là où l’histoire est jolie, c’est qu’il s’agit d’une histoire de coopération : plus de 250 personnes ont participé à cette opération que 1083 a appelé #1masque1soignant. Et plusieurs entreprises voisines ont mis la main à la pâte. La marque de jeans égrène : « Arnaud de chez Vercourses, nous a très généreusement offert son aide pour la livraison, rejoint par Jonathan et Marlène pour livrer localement à vélo, puis Étienne puis l’équipe de Soumaya, de Last Mile Solution ! Et ça ne s’est pas arrêté là… le directeur de l’atelier de Maroquinerie voisin Algo et ses équipes sont venus renforcer nos capacités de production ». Une histoire collective en somme !

Une lettre, un sourire

On le sait : la crise due au Covid-19 touche durement les personnes vivant en Ehpad. 600 000 résidents seraient aujourd’hui isolés à cause de l’épidémie, car les visites de leurs proches sont interdites depuis la mi-mars. « On ne peut plus frapper aux portes, mais on peut encore écrire, donner un sourire par des mots. Alors allons-y ! Ne perdons plus de temps, transformons notre confinement en source de joie », peut-on lire sur le site 1lettre1sourire. Une dizaine de cousins, âgés de 14 à 24 ans, est à l’origine du concept.

Le concept ? Vous vous rendez sur le site, donnez vos coordonnées, écrivez une lettre à laquelle vous pouvez joindre des photos ou des dessins, et celle-ci est ensuite envoyée dans des Ehpad et distribuée à une personne âgée.

« On nous a raconté que ça a été de grands moments d’émotion et de joie, explique Aliénor, une des créatrices du projet interrogée par Ouest France. D’autant plus pour des personnes déjà isolées avant même le confinement, car éloignées de leurs proches par exemple ». 113.000 lettres ont déjà été envoyées !

A Lyon, des cyclistes se mobilisent pour livrer les plus vulnérables

L’idée des « coursiers solidaires » est née à Annecy, lancée par l’association Annecyclo. Depuis le 6 avril, elle a fait des petits : Lyon s’y est mis. Concrètement, il s’agit de coursiers à vélo bénévoles mobilisés pour faire les courses, nourriture ou médicaments, et les livrer aux plus vulnérables.

L’initiative est portée par l’association La Ville à vélo, qui explique les modalités sur son site :

« Soit vous remplissez le formulaire en laissant vos coordonnées visibles, et les personnes en difficulté pourront vous contacter directement ; soit c’est le standard dédié de La Ville à Vélo qui vous proposera des courses à proximité de votre domicile. Ensuite, vous prenez contact avec la personne, fixez les modalités, et vous passez à l’action ! » Si la livraison est gratuite, l’achat des courses est bien sûr à la charge des personnes concernées.

 

Et vous, connaissez-vous des initiatives solidaires ? Racontez-les nous en commentaire.

Avis sur : Face au coronavirus, les initiatives solidaires fleurissent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail