Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

L'info

Logo MQA

Un sapin de Noël au naturel

Naturel ou artificiel? En pot ou coupé? Tous nos conseils sur les sapins de Noël pour une fête plus responsable !

Un sapin de Noël au naturel

Paru le 26 novembre 2013

Ecrit par Mon quotidien autrement

L'info

Vous préférez les sapins naturels ? Vous faites partie de la majorité des Français : sur  6,1 millions de sapins vendus chaque année, 5,1 sont naturels. Vous transformez-vous pour autant en pollueur lorsque vous installez votre arbre au salon ?

Les plantations de sapins, responsables de l’appauvrissement des sols?

L’une des critiques qu’on oppose souvent aux arbres naturels est qu’ils contribueraient à l’acidification des sols -or un sol acide, c’est un sol moins fertile- à cause d’un « étouffement » produit par les tapis d’épines. Mais à l’Association française du sapin de Noël naturel, l’ASNN, cet argument ne passe pas ! « Une plantation de sapins de Noël est au maximum en place pour dix ans, la litière (branches mortes, aiguilles) responsable de l’acidification n’a donc pas le temps de se former. De plus, entre deux rotations de sapins de Noël, beaucoup de producteurs réalisent une interculture, céréales ou engrais verts qui fertilisent le sol ». Au contraire, le sapin sert d’habitat aux animaux sauvages et améliore la stabilité du sol grâce à son système racinaire qui permet de réduire les risques d’inondation dus à l’érosion par les vents ou les eaux. Et c’est le ministère de l’Agriculture qui le dit ! Surtout, les sapins de Noël sont produits… pour Noël, et ne sont donc pas coupés dans des forêts. En conséquence : pas de déforestation.

Il faut vingt ans au vieux sapin artificiel pour être meilleur pour la planète qu’un arbre naturel

Certes, un sapin artificiel, ça se garde. Mais vu qu’il est changé en moyenne tous les trois ans en France, mieux vaut opter pour un arbre au naturel. Selon une étude d’Ellipsos, cabinet d’études québécois, en un an  » l’arbre artificiel contribue trois fois plus aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources que l’arbre naturel. L’analyse des impacts nous indique que l’arbre naturel contribue de façon importante à réduire les émissions de gaz à effets de serre (39%) par rapport à l’arbre artificiel. Néanmoins, puisque les impacts de l’arbre artificiel se produisent essentiellement à l’étape de la production et puisqu’il est réutilisable, il suffirait de le garder plus longtemps pour que celui-ci devienne un meilleur choix environnemental ». Et l’étude de conclure qu’il faudrait le réutiliser pendant au moins vingt ans pour qu’il soit préférable à son homologue naturel.

A vous de choisir : un sapin qui sent bon ou un sapin qui perd ses aiguilles ?

80 % des sapins vendus en France sont cultivés dans l’Hexagone. La plupart poussent dans le Morvan, massif montagneux situé en Bourgogne, mais aussi dans le Jura et dans la région Rhône-Alpes. Le reste est importé : renseignez-vous sur la provenance de votre sapin.

Les Français auraient-ils les aiguilles en horreur ? Il semblerait que oui puisque ce sont les Nordmann qui ont le plus la cote, et ils ont comme particularité de garder leurs aiguilles, mais aussi d’être tout à fait inodores. Ils ont la faveur de plus de la moitié des Français  (54 % des quantités achetées et 63 % des sommes dépensées selon une étude TNS Sofrès de Noël 2010). En revanche, juste derrière, on retrouve l’Epicéa, qui, lui, sent bon mais perd ses aiguilles…

Et… une fois Noël passé ?

Si vous pensiez qu’il vaut mieux les acheter en pot, gardez bien en tête que pour que la transplantation soit efficace, il faut la faire dans les jours qui suivent l’achat… Il est donc plus simple d’acheter un sapin coupé et de l’apporter ensuite dans une déchèterie ou bien dans des espaces mis à disposition par votre commune. Car broyé, il peut ensuite servir de compost. A condition qu’il ne soit pas couvert de neige artificielle !

Petite astuce pour éviter que votre sapin passe de vie à trépas : vous pouvez le commander sur Treezmas, un site qui vous propose de vous livrer un arbre puis de venir le récupérer chez vous pour le replanter.

Avis sur : Un sapin de Noël au naturel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail