Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Bizarre et intéressant

Logo MQA

Le lombricompostage: des vers dans votre cuisine

Accueillez des lombrics chez vous : ils descendront vos poubelles à votre place.

Le lombricompostage: des vers dans votre cuisine

Paru le 4 juin 2013

Ecrit par Mon quotidien autrement

A priori vous n’avez nulle envie de doter votre cuisine de lombrics. Pourtant le lombricompostage est une technique très efficace de réduction des déchets organiques que nous produisons chaque jour. Le concept est simple : vous les donnez à manger à des vers et ils transforment la matière en engrais ! Vous obtiendrez du compost naturel solide et du lombrithé, un jus à diluer, que l’on récupère grâce au robinet du lombricomposteur. Ce dernier peut être fabriqué (voir vidéo) ou acheté (voir notre coup de coeur).

« C’est un compostage hyper adapté à la ville. Les lombricomposteurs peuvent être de petite taille, et ensuite, vous pouvez utiliser le compost pour vos jardinières « , souligne Sébastien Chapel, directeur de l’association Worgamic, qui promeut une meilleure gestion des ressources alimentaires en ville, du potager au composteur en passant par l’assiette. Il travaille dans un espace de co-working… et a installé un lombricomposteur dans la cafétéria. Comme vous pouvez le voir, les vers se délectent du marc de café, leur principale nourriture. « En installant un lombricomposteur chez soi, on se rend compte de la quantité des déchets que l’on produit. Plutôt que de déléguer leur gestion à la collectivité, tu gères ça toi-même », explique Sébastien. Lui a un lombricomposteur depuis quatre ans, et ce gros mangeur de légumes descend ses poubelles – « un petit sachet »- seulement une fois par semaine. En revanche, « il ne faut pas croire que ce soit tout simple. Il faut tout de même un peu d’observation pour comprendre comment ça marche », prévient-il. Après tout, recréer tout un écosystème chez soi induit de se pencher sur son fonctionnement !

Les règles de base :

  • nourrissez les vers d’épluchures de légumes et de fruits
  • mais aussi de marc de café, comme sur la vidéo ci-dessus, ou de sachets de thé
  • ne mettez pas d’oignons ou d’ails, ou trop d’agrumes
  • privilégiez le cru, donc si vous avez fait trop de ratatouilles, évitez de trop en donner à vos vers
  • n’oubliez surtout pas les matières carbonées, du genre carton, boite d’oeuf ou papier journal.
  • gardez une température entre 15 et 25 degrés.

Précision, selon l’Ademe, « les biodéchets des ménages (hors papier-carton) représentent près du tiers des ordures ménagères et une part importante des déchets verts déposés en déchèteries. Aujourd’hui, chaque habitant produit environ 1 kg d’ordures ménagères par jour, soit 360 kg par an. 13 % sont collectés sélectivement en vue d’un recyclage, 6 % font l’objet d’un traitement biologique collectif et les 81 % restant, soit 295 kg par habitant et par an, sont incinérés ou enfouis. »

Avis sur : Le lombricompostage: des vers dans votre cuisine

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail