Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Comprendre en 1 minute

Logo MQA

Des épices équitables

Les épices colorent nos assiettes, pimentent nos plats, égayent nos papilles.

Des épices équitables

Paru le 26 août 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Grâce à leurs saveurs, les épices relient les palais du monde entier, comme de petits traits d’unions gustatifs. Vanille de Madagascar, poivre de Cayenne, curry ou cardamome Indiens sont devenus des condiments indispensables. Sous l’influence de la cuisine ethnique, leur consommation explose dans le monde entier.

Un produit de luxe

Le commerce de ces denrées rares a généré, dès le Moyen-âge, des profits considérables. C’est une marchandise tellement précieuse qu’elle a provoqué des conflits et a incité les explorateurs à aller toujours plus loin dénicher de nouvelles routes commerciales pour trouver de nouveaux lieux d’approvisionnement.

Un marché très inégal

Aujourd’hui encore, la plupart des épices sont cultivées sous les tropiques, dans des pays vulnérables aux catastrophes climatiques. Mais malgré le boom international de la demande, ce marché reste très inégal. Schématiquement: une multitude de petits producteurs ayant des parcelles d’un hectare en moyenne revendent leur production à de gros exportateurs du Nord. Les petits producteurs sont alors soumis aux mouvements spéculatifs, à l’offre et à la demande, au cours fluctuants de leur marchandise et à une concurrence accrue.

La bonne filière du commerce équitable

Depuis 2005, les épices font désormais l’objet d’une filière de commerce équitable. Commercialisées en France par Max Havelaar, elles sont cultivées par des producteurs réunis en coopératives. Dans l’état de Kerala en Inde, la Fair Trade Alliance réunit 3000 producteurs. Grâce aux prix fixes assurés, ils ont ainsi pu diversifier leur culture – poivre, vanille, cardamome, curcuma, gingembre, muscade, girofle, cacao, hévéas, noix de cajou, thé – assurant ainsi l’équilibre écologique et financier.

Alors pour une assiette épicée mais solidaire, mieux vaut acheter équitable.

Avis sur : Des épices équitables

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail