Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Fini les cotons tiges, vive l’oriculi !

Lamazuna propose des cure-oreilles en bambou.

oriculi coton tige bambou

Paru le 5 février 2019

Ecrit par Elsa de Mqa

Pour aborder la transition écologique en douceur, mieux vaut prendre de l’avance. Tenez, la France va interdire en janvier 2021 les cotons-tiges ? Qu’à cela ne tienne, on a déjà trouvé une super alternative : l’oriculi.

L’oriculi : un cure-oreilles écolo

La marque zéro déchet Lamazuna, dont on vous a déjà parlé sur Mon Quotidien Autrement, propose des cure-oreilles en bambou. C’est d’ailleurs ce que les Japonais et les Chinois utilisent pour se laver les oreilles depuis bien longtemps.

Le principe est simple : nettoyez-vous l’entrée de l’oreille doucement. Tel une cuillère, l’oriculi « récolte » le cérumem excédentaire. Hop, on le lave rapidement à l’eau, et on le range jusqu’à la prochaine utilisation. Les boules de couleur permettent en plus de ne pas les confondre… Chacun le sien.

Prix : 4 euros 50, hors frais de port.

Pourquoi les cotons tiges polluent ?

« Les cotons tiges font des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques », affirme au Parisien Antidia Citores, porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe, une ONG de protection des océans. En 2016, grâce à une opération de sciences participatives – 194 organisateurs accompagnés par 5148 personnes se sont prêtés à cet exercice ! –  l’association a retrouvé 13 172 cotons tiges.

(Par ailleurs, on rappelle qu’il ne faut pas jeter ses cotons tiges dans les toilettes).

Du plastique dans l’océan, c’est grave pour les poissons et pour les humains. L’association Zero Waste France, qui lutte contre la prolifération des déchets, rappelle ainsi : « Une fois dans l’océan, les plastiques se fragmentent et deviennent des microplastiques (diamètre inférieur à 5mm) et des nanoplastiques (inférieurs à un demi-millimètre), qui sont si petits qu’ils peuvent pénétrer les membranes cellulaires des animaux marins. Ces débris invisibles intègrent notre chaîne alimentaire, ingérés par des poissons. »

Que dit la législation ?

Le Parlement européen a adopté en octobre 2018 un texte prévoyant d’interdire à partir de 2021 un certain nombre d’objets en plastique à usage unique (cotons tiges, couverts, pailles, touillettes…). En France, la mise sur le marché des cotons tiges à usage domestique dont la tige est en plastique sera donc interdite dès le 1er janvier 2021.

 

 



Nous choisissons et testons nos coups de coeur en toute liberté et sans aucune contrepartie financière.

Avis sur : Fini les cotons tiges, vive l’oriculi !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sondage

Le financement de la transition écologique passe selon vous, par :

Loading ... Loading ...

Chaque semaine dans votre boîte mail