Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de cœur durable

Logo MQA

Popotes roulantes, écoles enracinées, bio et moches… Les belles initiatives des Québécois

equiterre_enracine2

Paru le 12 novembre 2019

Ecrit par Elsa de Mqa

Manger bio et manger local. En France comme au Québec, de nombreux acteurs essayent de se dépatouiller pour proposer aux habitants de la nourriture bonne pour les humains et pour la planète.

Mon Quotidien Autrement vous avait déjà parlé d’une belle initiative paysanne locale, Fierté agricole, une association de soutien aux agriculteurs LGBT.

On continue notre tournée avec quatre idées sympas, saines et solidaires.

Popotes roulantes, des repas chauds à domicile pour les plus vieux

Ce service de livraison de repas chauds à domicile pour les ainés, comme disent les Québécois, et les personnes en perte d’autonomie, temporaire ou permanente, existe depuis 1966 ! Les Popotes roulantes estiment distribuer deux millions de repas par an, et permet à 30 000 personnes de rester à domicile, et d’avoir de la visite. Et tout cela grâce aux  bénévoles – 72 ans en moyenne. Ainsi, pour 4 dollars (2.70 euros), les bénéficiaires se régalent d’un repas chaud et cuisiné grâce à des produits frais. Chapeau.

Des ventes de paniers de légumes bio et locaux dans les « écoles enracinées »

Des paniers bio et locaux vendus une fois par an par les enfants pour financer des projets liés à leur école, c’est la bonne idée de l’association Equiterre. « Nous souhaitions trouver une alternative saine et écoresponsable aux campagnes de financement traditionnelle comme le chocolat et les oranges », explique à Mon Quotidien Autrement Geneviève Chatelain, qui s’occupe de ces « écoles enracinées ». Cela sensibilise les jeunes à une alimentation locale et biologique ainsi qu’à « la réduction de l’emballage et de l’utilisation des pesticides, des fertilisants de synthèse et des OGM ». Avec l’argent récolté, les écoles financent différents projets : l’aménagement des cours d’école, des sorties ou des voyages scolaires, des jardins pédagogiques, des ateliers culinaires animés par des nutritionnistes… Et ça marche ! Cet automne, plus de 10 000 paniers de légumes seront vendus dans le cadre des écoles enracinées.

Second Life, moches et bio

Trop petits, trop gros, décolorés, difformes… Bref moches. Second Life permet de leur donner une seconde vie en proposant des paniers de légumes bio moches – ou en surplus – le tout à prix réduit. « Selon le type de culture, ils peuvent être laissés au champ, donnés aux animaux ou bien dans le pire des cas, jetés », écrit l’entreprise sur son site. Et pour ceux qui veulent payer encore moins cher, des paniers de légumes ni beaux ni bio sont disponibles.

La Caravane des cultures, un marché mobile

Plutôt que d’aller au bio, et si le bio allait à vous ? C’est ce que propose la Caravane des cultures. Ce camion se rend sur les terrains de sport, centres de petite enfance, parkings d’églises, d’hôtels de ville ou de centres sociaux… et propose à la vente des fruits et légumes bio et peu chers. Le marché mobile roule cinq jours par semaine et passe de deux à quatre heures par zone. « La grande réaction de la plupart des gens, c’est : « enfin, on a accès à des produits locaux » », expliquait Louise Coutlée, la coordinatrice, à Radio Canada.

 

 

Avis sur : Popotes roulantes, écoles enracinées, bio et moches… Les belles initiatives des Québécois

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail