Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de pouce médecine douce

Logo MQA

La mélatonine, l’hormone du sommeil

Tomber dans les bras de Morphée en toute tranquilité

La mélatonine, l'hormone du sommeil

Paru le 17 juin 2016

Ecrit par Laure Grouas

Vous vous retournez dans votre lit pour la dix-huitième fois et jetez un œil à votre réveil. Misère, il est déjà deux heures du matin, vous ne dormez toujours pas… Il semblerait malheureusement que, comme un tiers des Français, vous ayez des troubles du sommeil. Mais qu’est-ce qui vous empêche de tomber dans les bras de Morphée, au juste ?

La mélatonine, qu’est-ce que c’est ?

Il se pourrait que votre problème soit tout simplement hormonal. Normalement, le soir lorsque la lumière commence à décliner, notre corps se met automatiquement à sécréter une hormone : la mélatonine. La journée, elle est en très faible quantité dans notre sang. Elle atteint un pic entre 2 et 4 heures du matin. Et c’est elle qui aide à l’endormissement. Il se peut donc que ce soit à cause d’un manque de mélatonine que vous soyez obligé de compter les moutons chaque soir.

Qu’est-ce qui bloque la production de cette hormone ?

Malheureusement, avec l’âge sa sécrétion diminue. Mais d’autres facteurs peuvent ralentir voire stopper sa libération. Parmi les ennemis de la mélatonine, on peut par exemple citer le tabac, l’alcool, mais aussi les médicaments. Comble du comble : les anxiolytiques et surtout les somnifères perturbent la production de mélatonine. Tout comme l’aspirine, l’ibuprofène, des bêtabloquants, les anti-inflammatoire non stéroïdiens et bien d’autres médicaments. La lumière électrique est également déconseillée, notamment les écrans et leur lumière bleue. Alors, remballez ordinateurs, téléphones et tablettes avant de vous glisser sous la couette.

Quelles solutions pour s’endormir plus facilement ?

Il existe des solutions naturelles pour essayer d’améliorer la qualité de votre sommeil.

  • Prenez le soleil !

La lumière naturelle stimule les cellules de la rétine et c’est ce qui nous permet de sécréter de la mélatonine.

  • Soignez votre alimentation

Les aliments riches en sérotonine ou en tryptophane sont top pour faire un gros dodo. N’hésitez donc pas à manger des noix, des bananes ou boire du lait…

  • Entretenez votre corps

C’est le bon moment pour vous remettre au sport. L’activité physique augmente la sécrétion de sérotonine. Et devinez à partir de quoi est synthétisée la mélatonine ? De sérotonine, pardi !

  • La mélatonine se décline en compléments alimentaires

Si vraiment ces solutions 100 % naturelles ne fonctionnent pas, vous pouvez vous tourner vers la supplémentation. Le plus souvent, il suffit de prendre 0,5 mg à 1 mg de mélatonine, un quart d’heure avant de se coucher. Ces comprimés ou gélules sont normalement vendus sur ordonnance et leur concentration ne doit pas dépasser 2mg par unité. Un surdosage pourrait mettre à mal votre système immunitaire et provoquer des éveils nocturnes. Par contre, rassurez-vous, il n’y a pas de risque d’accoutumance.

Faites de beaux rêves !

Avis sur : La mélatonine, l’hormone du sommeil

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail