Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Coup de pouce médecine douce

Logo MQA

Hémorroïdes : les questions qu’on n’ose pas poser (et quelques solutions)

Les marrons d'Inde et autres remèdes naturels

Hémorroïdes : les réponses aux questions que vous n'osez pas poser

Paru le 14 novembre 2012

Ecrit par Laure Grouas

On ne peut pas dire que le sujet soit des plus faciles à aborder. Parler des hémorroïdes est même tabou ! Résultat, un certain nombre de bêtises circulent sur le sujet et les remèdes (parfois très simples et naturels) sont peu connus. Et pourtant, une personne sur deux de plus de 50 ans en a déjà eu.

Non, les hémorroïdes ne sont pas une maladie

Ce n’est donc pas non plus contagieux ! En réalité les hémorroïdes, tout le monde en a. Il s’agit de vaisseaux sanguins qui tapissent la paroi de l’anus et la partie basse du rectum. On devrait plutôt parler de crise hémorroïdaire qui survient en cas d’inflammation de ces veines et qui peuvent causer démangeaisons, douleurs et saignements.

A quoi sont-elles dues ?

La liste de causes possibles est longue. La plus courante est la constipation. Mais elles peuvent aussi être dues à la consommation en trop grande quantité de certains aliments, comme le piment, l’alcool, le café, la prise de certains médicaments, le surmenage, une prédisposition familiale, un mode de vie trop sédentaire, l’obésité, la pratique de certains sports comme le cyclisme, l’équitation ou la moto, etc.

Qui est concerné ?

Tout le monde ! Cette inflammation est tout de même moins fréquente chez les enfants. Elle touche davantage les personnes souvent constipées et les femmes enceintes ou venant d’accoucher.

Peut-on s’en débarrasser grâce à des solutions naturelles ?

Il existe des crèmes, des gels ou encore des médicaments. Mais vous pouvez tout aussi bien opter pour des solutions naturelles.

  • Les marrons d’Inde

Les marronniers ne sont pas uniquement bons à orner les parcs et les allées. Leur écorce a des vertus très utiles. Elle contient une substance (l’esculoside) qui aide à tonifier la circulation veineuse et des flavonoïdes qui améliorent la circulation sanguine et soulagent les douleurs. Leur action combinée est donc efficace en cas d’inflammation (si elle n’est pas trop grave). L’écorce est également utilisée en cas de jambes lourdes ou de varices. On peut consommer les marrons d’Inde sous forme de bourgeons (5 à 15 gouttes par jour jusqu’à disparition du problème), ou de tisane ( décoction de marrons d’Inde).

  • Une alimentation adaptée

Lutter contre la constipation revient à lutter contre les crises hémorroïdaires. Pour cela, une alimentation équilibrée est indispensable. Il faut surtout manger des fruits et légumes, des aliments riches en fibres, des huiles végétales et bien s’hydrater.

  • L’iode

On peut en mélanger une petite quantité avec une huile végétale et l’appliquer directement sur l’endroit concerné.

  • L’homéopathie

Il est possible d’associer Aesculus (marronnier) pour traiter les démangeaisons et les douleurs, l’Hamamélie pour traiter l’inflammation et le Nux Vomica contre la congestion et les douleurs.

A chacun de trouver le traitement le plus approprié !

Avis sur : Hémorroïdes : les questions qu’on n’ose pas poser (et quelques solutions)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail