Facebook

Twitter

Google+

Le point sur

Logo MQA

Entre le bio ou le local, que choisir ?

Optez de toutes façons pour les fruits et légumes de saison

Le marché des courges Crédits allisonmseward12

Paru le 31 octobre 2017

Ecrit par deborah.berthier

Le point sur

Point d’herbicides, point de pesticides, d’engrais, d’OGM, de colorants ou encore d’arômes artificiels. Faut-il encore vanter les avantages de l’agriculture bio ? Une méthode de production agricole favorable à l’environnement, à la santé des agriculteurs et des consommateurs, et qui soutient l’emploi, car pour une même surface cultivée, les besoins de main d’œuvre sont plus importants en agriculture biologique qu’en conventionnelle.

Du bio pour tout le monde

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire le choix d’une alimentation bio. D’après le baromètre Agence BIO / CSA, près de 9 Français sur 10 ont mangé des produits bio en 2016. 15 % d’entre eux en consomment même tous les jours. C’est beaucoup mieux qu’en 2003, où 46 % des consommateurs déclaraient ne jamais manger bio. Près de 6% des terres agricoles sont aujourd’hui cultivées en bio. Dans les supermarchés, les rayons se remplissent de victuailles issues de l’agriculture biologique.

Le rapide développement de l’agriculture biologique pose aujourd’hui question. Cette montée en puissance ne va-t-elle pas s’accompagner de l’émergence d’un bio industriel ? Comment approvisionner tous ces nouveaux adeptes en conservant les valeurs fondatrices de cette démarche durable ? Ce sont, entre autres, les questions que se pose Claude Gruffat, président de Biocoop, dans son livre Les dessous de l’alimentation bio, dont on vous parle ici. Pour lui, l’agriculture biologique ne doit pas se contenter d’être l’équivalent du conventionnel, sans pesticides. Il lui faut également favoriser les fermes à dimension humaine, la biodiversité, la rotation des cultures, tout en évitant les monocultures et les variétés hybrides que les paysans sont forcés de racheter chaque année aux semenciers.

Le bio du bout du monde est-il écolo ?

Ces enjeux posent la question du bio du bout du monde. Des fruits et légumes ayant traversé la planète avant d’arriver dans nos paniers sont-ils réellement écolo, même lorsqu’ils sont bio ? D’une part, les produits qui entrent sur le territoire français sont certes contrôlés pour s’assurer qu’ils sont conformes à la réglementation européenne. Mais certaines équivalences entre le label AB et d’autres certifications internationales sont critiquées. D’autre part, les kilomètres parcourus par ces produits pèsent sur leur empreinte écologique. Sans compter le fait qu’ils sont bien souvent récoltés avant d’arriver à maturité pour une meilleure conservation et sont donc moins riches en nutriments.

Faut-il alors préférer les produits locaux, mais non bio ? L’idéal est bien sûr de manger bio et local. S’il n’est pas possible de cumuler ces deux conditions en réalisant vos achats, il est alors nécessaire de choisir vos produits au cas par cas. Il peut être plus judicieux de choisir un produit non bio, si vous connaissez le producteur et que ce dernier pratique une agriculture raisonnée, en essayant de respecter les sols et de tendre vers une agriculture respectueuse de l’environnement, plutôt qu’un produit bio mais qui aura traversé la planète ou poussé sous serre.

Achetez de saison

Mais difficile de faire des généralités. Le Made in France n’est pas toujours la meilleure option. Par exemple, mieux vaut parfois acheter des fraises espagnoles plutôt que françaises en début de saison, car les Made in France sont alors souvent cultivées sous serre, une méthode de production qui peut consommer jusqu’à cent fois plus d’énergie qu’une culture à ciel ouvert. Dans tous les cas, on vous conseille de manger des fruits et légumes de saison. C’est encore le meilleur moyen de consommer responsable.

Avis sur : Entre le bio ou le local, que choisir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

il faut choisir local…. ET bio !!
nous n’avons pas BESOIN de produits de l’autre bout du monde, ou encore de tomates et courgettes en hiver !
Il y a tellement de bons légumes et de bonnes recettes pour l’hiver ! et du coup ceux du printemps nous paraîtrons encore meilleurs…

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire

Nous ne communiquerons pas votre adresse email.