Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Des gens qui se bougent

Logo MQA

Référendum pour les animaux en souffrance : nous pouvons arrêter les abus

Stopper leur souffrance. Obtenir 185 soutiens parlementaires et 4.7 millions de signatures pour soumettre une loi au référendum.

Référendum pour les animaux

Paru le 8 septembre 2020

Ecrit par Dorothée

Mais que peuvent bien avoir en commun Stéphane Bern, Valérie Damidot, Xavier Niel et Juliette Binoche ? Tous les quatre soutiennent le référendum pour les animaux.

C’est quoi ?

Six mesures fortes pour le bien-être des animaux :

  1. Interdiction de l’élevage en cage
  2. Interdiction des élevages à fourrure
  3. En finir avec l’élevage intensif
  4. Interdiction de la chasse à courre, du déterrage et des chasses dites traditionnelles
  5. Interdiction des spectacles avec animaux sauvages
  6. Fin de l’expérimentation animale lorsqu’il existe une méthode de recherche alternative

Comment je m’engage ?

Pour mettre en place un référendum d’initiative populaire, il faut tout d’abord le soutien de 185 parlementaires (députés ou sénateurs). Il faudra ensuite récolter 4 700 000 signatures citoyennes (ce qui correspond à 10% des inscrits sur les listes électorales). La partie n’est pas gagnée.

Pour soutenir le référendum pour les animaux :

  • S’inscrire sur la page suivante : referendumpourlesanimaux.fr en laissant son adresse email
  • En parler à son député ou son sénateur pour qu’il ou elle soutienne la cause
  • En parler autour de soi

Une fois les soutiens parlementaires acquis, vous serez recontacté pour apporter votre signature à la demande de référendum. En savoir plus.

Qui est à l’origine de cette proposition ?

On retrouve de nombreuses associations : WWF, One voice, Fondation GoodPlanet, L214, … et de nombreuses personnalités connues. La liste exhaustive est ici.

Et pour bien comprendre les enjeux de ce référendum, regardez la petite vidéo explicative du journaliste Hugo Clément :

 

Avis sur : Référendum pour les animaux en souffrance : nous pouvons arrêter les abus

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Bonjour à Tous,

Il est plus que temps d’arriver à protéger tous les animaux ! (même ceux qu’on mange)
Juste un exemple : avez-vous déjà regardé par exemple chez LidL (& également chez toutes les autres marques de supermarché), les viandes fraîches, vous savez, celles qui sont vendues en barquettes sous cellophane et qui arrivent à la date de péremption avec moins 30% deux jours avant et qui vont être jetées à la poubelle si.. !
Réfléchissez à tous ces animaux que l’on amènes aux abattoirs et qui finissent à la poubelle, soit environ 20% de ce que j’ai pu constaté dans un seul magasin par semaine sur 2 ans ! (parfois, plus)
Voilà, pour faire plaisir au Dieu du Capitalisme et de l’argent, on tue des animaux pour les jeter à la poubelle !
Et personne ne dit rien ! ça fait marcher le commerce, l’économie d’un pays, l’économie d’une région, d’éleveurs qui sont plein aux as comme par exemple dans le Tarn et qui vont pleurer misère ! D’ailleurs ce sont les mêmes également qui vendent des bovins et autres animaux, qui vont partir en bateaux, dans des conditions déplorables, pour des pays lointains ! ( et de plus ils sont parqués dans un entrepôt près de Sainte-Gemme (81), ou certains éleveurs et négociants font leur petits trafics sans véritablement réunir les normes d’hygiènes etc…)

Pour revenir aux Supermarchés, Messieurs les Politiques, pourquoi ne pas les contraindre à vendre 80% moins cher, 4 à 5 jours avant la date fatidique ! Cela permettra de vendre l’invendu (vous savez le boeuf que l’on tue et qui va à la poubelle), puis de nourrir les personnes qui sont dans le besoin ! (ça c’est trop pour vous peut-être !?)
En attendant, sachez le Messieurs les Politiques, en 2006, je travaillais dans un supermarché Casher ou tous les produits fragiles tels que le poisson et la viande, une semaine avant, nous les soldions à moins 80% et je peux vous garantir qu’il n’y avait plus rien à la date de péremption !

Il est temps de revoir votre copie, Messieurs les Politiques, les Financiers, les éleveurs et négociants en viande, nous devons tuer uniquement ce que l’être humain a besoin de manger ! (et en plus, bien évidemment sans pesticides et antibio et ++++)

Sur ces Scoops, Merci de votre attention et Bon Appétit !

Bonjour,
Je souhaite être tenu au courant de l’évolution de votre démarche.Nous devons respecter l’animal dans sa beauté,son intelligence et dans la confiance qu’il nous porte .Que serions-nous sans eux?

Merci pour votre message Eugène.
Pour suivre l’évolution de la démarche,n’hésitez pas à vous rendre directement sur le site referendumpourlesanimaux.fr.

bien sur j’opte pour un référendum,puisque c’est le seul moyen pour faire bouger les gouvernements,mais franchement ,venir en aide a toutes ces souffrances devrait être tout a fait naturel

Bonjour Jeanne-Marie, merci pour votre message.
Vous l’aurez compris, si vous soutenez le référendum, n’hésitez pas à le faire savoir à vos élus locaux.

Tout à fait d’accord avec vos demandes. La chasse est à bannir. comment peut on tuer pour le plaisir? notre société est déjà assez violente n’en rajoutons pas.

Chaque semaine dans votre boîte mail