X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

A lire et à relire

Logo MQA

« Une Autre cantine est possible »

A l'école, en Ephad, une autre restauration est possible. Un essai qui combat les idées reçues sur la cuisine de collectivité et propose des solutions.

Une autre cantine est possible

Paru le 30 août 2022

Ecrit par Mathilde de MQA

Date de publication : 01/04/2021

Prix : 13 €

Editeur : Éditions du Croquant

Les récriminations à l’égard des cantines et restaurants collectifs sont légion. Qui n’a pas de souvenirs liés à des macédoines sans goût servies à l’école ? Ou d’un plat mal réchauffé dans sa barquette ? Dans les cantines des établissements scolaires, les restaurants des maisons de retraite, des foyers d’accueil médicalisés… même s’il ne s’agit pas de faire du profit comme dans la restauration commerciale, d’autres contraintes ont embarqué la cuisine de collectivité vers une perte de goût et de sens. Pourtant, une autre cantine est possible.

Un virage qui a interrogé Pierre-Yves Rommelaere, chef dans plusieurs restaurants avant de se tourner vers la restauration collective, et Marc Perrenoud, sociologue et anthropologue. De leur réflexion a germé Une autre cantine est possible. Un essai qui se lit facilement, découpé en 10 chapitres comme autant d’idées reçues sur la cuisine de collectivité. Les auteurs cherchent à les combattre en expliquant qu’une autre voie est possible, partageant des pistes de solutions, étayées par les expériences de plusieurs cuisiniers et cuisinières de collectivité en France.

Remettre les cuisinières et cuisiniers au centre

Non, cuisiner avec des produits de qualité ne coûte pas forcément plus cher, si on ne met pas de la viande à tous les repas, si on a pu négocier en direct avec des productrices et producteurs, si on s’est déjà attaqué au problème du gaspillage… Oui les enfants peuvent être ouverts à de nouveaux goûts, si ce qu’on leur propose est bon et qu’on fait un peu de pédagogie autour. Pour parvenir à « une autre cantine », en phase avec des ambitions écologiques et sociales, cela passe surtout par une étape primordiale : remettre celles et ceux qui cuisinent au centre de la chaîne alimentaire et de décision, pour les laisser pratiquer « vraiment » leur métier. Pour que la restauration collective ne soit plus dominée par une industrie agro-alimentaire hégémonique qui a trop souvent fait perdre du goût à la cantine.

Un livre à mettre en particulier entre les mains des cuisinières et cuisiniers, des gestionnaires de collectivité ou de parents d’élèves.

Avis sur : « Une Autre cantine est possible »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Sondage

Etes-vous ? (plusieurs réponses possibles)

Loading ... Loading ...

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société