Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Quels matériaux privilégier pour cuisiner sain?

La matière de vos ustensiles peut menacer votre santé

Quels matériaux privilégier pour cuisiner sain?

Paru le 7 octobre 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

La fonte

Cet alliage de fer et de carbone est le plus durable des matériaux: une cocotte en fonte peut servir à plusieurs générations. Malgré leur poids, les ustensiles en fonte sont simples d’utilisation et idéaux pour laisser mijoter les bons petits plats. Sain à une condition: ne pas opter pour les ustensiles en fonte avec un revêtement vernis ou en émail afin de limiter le risque de migration dans l’alimentation.

L’acier

Fabriqué à partir de fer et d’autres métaux comme le nickel ou le chrome, l’acier est solide et résiste bien à l’usure.  Les poêles en acier ou inox, un de ses dérivés, ont beau avoir été détrônées par des plats à revêtement chimique, elles sont pourtant anti-adhésives une fois culottées. En plus de leur durabilité, les plats en acier sont recyclables en fin de parcours. Petit bémol cependant: pour limiter les transferts de métaux dans les aliments, mieux vaut ne pas stocker des préparations acides comme des tomates cuites ou des agrumes dans les contenants en inox.

Terre cuite, céramique et verre

S’ils sont utilisés depuis plusieurs siècles pour la cuisson, les ustensiles en céramique et terre cuite sont toujours aussi idéaux pour cuire les aliments. La terre cuite retenant la chaleur. S’utilisant aussi bien au four, sur les plaques électriques ou sur le gaz, il faut veiller à choisir des plats sans émail et à faire attention, s’ils sont vernis, à ce que ceux ci ne contiennent ni plomb, ni cadmium, des produits nocifs pour l’organisme. A noter toutefois que les plats en verre ne se recyclent pas.

Silicone

Les moules colorés qui permettent de démouler les gâteaux sans casse ont la cote. Ce caoutchouc synthétique n’est associé à aucun danger pour la santé, mais s’il est chauffé à trop forte température, des migrations du matériau vers la nourriture seraient possibles sans que les conséquences sur la santé aient été évaluées. Mieux vaut donc opter pour des moules en silicone de bonne qualité, un peu plus chers, et dont la température maximale garantie est de 270 degrés. Pour plus de sécurité, ne pas les utiliser pour des recettes nécessitant plus de 200 degrés de cuisson.

Et attention aux « méchants » !

Cuivre et aluminium : leurs molécules migrent dans l’organisme, et on n’en connaît pas les conséquences sur la santé. Laissez vos belles batteries de cuivre qui ont tourné au “vert de gris” orner les murs.

Plastiques : omniprésents, leurs phtalates et bisphénol A sont des perturbateurs endocriniens accusés d’entraîner une baisse de la fertilité masculine, des problèmes de thyroïde, cancer et diabète. Depuis le 1er janvier 2011, les biberons en contenant ont été mis hors la loi. Mais attention aux bouilloires, boites, films etc…

Teflon ® : le PFOA, substance chimique utilisée pour la conception du polytétrafluoroéthylène (PTFE), père du Téflon ®, se retrouve dans le sang des humains. Il est potentiellement cancérigène, et met des années à se dégrader.

 

Avis sur : Quels matériaux privilégier pour cuisiner sain?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Je cherche un petit cuiseur électrique à riz et légumes vapeur, mais tous ceux que je trouve ont un revêtement anti-adhérent, ou une cuve en aluminium, ou un panier en plastique. Je voudrais acier inoxydable. Pouvez-vous me renseigner? Merci.

Chaque semaine dans votre boîte mail