Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Isolation : par quoi je commence ?

Mieux isoler son habitation c'est l'assurance de baisser drastiquement sa consommation

Par quoi je commence ?

Paru le 25 novembre 2010

Ecrit par Mon quotidien autrement

Ras le bol de cette sensation que l’énergie s’envole chaque jour un peu de votre maison et que cela finit par vous coûter cher – à vous et à l’environnement ? On est bien d’accord : il faut faire quelque chose. Et quitte à prendre le taureau par les cornes, autant se poser la première de toutes les questions : par quoi je commence ?

 

  • Pour déterminer vos priorités, inspirez-vous des conseils de l’ADEME.
    A regarder en premier lieu : les toits et les combles sont les parties de la maison les plus rentables à isoler. Elles peuvent représenter jusqu’à 30 % d’économies !
  • Analysez les performances énergétiques de votre habitation pour établir une stratégie d’isolation et savoir par où commencer. De toutes façons, le DPE (Diagnostic de performance énergétique) est obligatoire en cas de vente ou de location de votre logement. Autant prendre les devants, les seuls risques étant de faire des économies et d’offrir une plus value à votre bien.
  • Isoler signifie aussi ventiler, c’est une question d’hygiène. Dans un espace devenu moins aéré naturellement, une bonne ventilation permet d’évacuer les pollutions contenues dans l’air, les odeurs, l’humidité, la poussière…

 

 

Le saviez-vous ?

 

  • Le chauffage représente 2/3 de la consommation d’énergie d’un logement. C’est pourquoi son isolation est une source d’économies. D’une pierre deux coups : en plus vous limitez les émissions de gaz à effet de serre.
  • Une famille de 4 personnes (2 adultes + 2 enfants) peut produire jusqu’à 12 litres d’eau par jour sous forme de vapeur (respiration, cuisson, lavages, linge, utilisation d’appareils électroménagers…). (Source : toutsurlisolation.com)
  • Attention aux ponts thermiques : ce sont des ruptures entre les matériaux isolants et les parois de la maison, ou entre les matériaux eux-mêmes, qui peuvent engendrer jusqu’à 30% de déperdition d’efficacité.

 

 

Qu’est-ce qu’on gagne dans tout ça ?

De l’argent : économie d’énergie est synonyme d’économies tout court. Il est utile de comparer l’investissement à moyen – long terme aux coûts engendrés par le chauffage, qu’il soit électrique ou au gaz.

De la tranquillité : d’abord parce certains isolants thermiques peuvent être de très bons isolants phoniques. Ensuite parce qu’on perd la désagréable sensation de jeter l’argent par les fenêtres au quotidien.

Du confort : fini les murs froids et la couverture sur le canapé dès que la température extérieure descend en dessous de cinq degré. Désormais tout est chaleur, calme, luxe et volupté.

 

Se faire aider :

crédit d’impôt, Eco prêt à taux zéro, subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’habitat), aides des collectivités territoriales (régions, départements, communes) : n’hésitez pas à rechercher des financements complémentaires autour de vous. Posez la question à l’ANAH, bien sûr, mais pourquoi pas à votre banquier ou à votre centre des impôts.

Avis sur : Isolation : par quoi je commence ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail