Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Les souvenirs à ne pas ramener

Tous les souvenirs ne sont pas bon à prendre

Les souvenirs à ne pas ramener

Paru le 2 septembre 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Parce qu’ils sont en voie de disparition, parce qu’ils appartiennent au patrimoine du pays ou parce qu’il s’agit de contrefaçon, certains souvenirs sont interdits.

Espèces végétales et animales

Coquillages et coraux, bijoux en ivoire ou en écaille de tortue, sacs à main en reptile, médicaments à base de corne de rhinocéros…Certains souvenirs, bien que facilement dénichables à l’étranger, sont issus d’espèces animales et végétales en danger. Les acheter peut exposer le touriste à une amende, voire une peine de prison. Pour y voir plus clair, le WWF a édité une brochure, téléchargeable ici.

Patrimoine

Avis aux collectionneurs de pierre ou de pièces. Dans certains pays, notamment en Turquie, il est interdit d’exporter des biens culturels et d’antiquité de plus d’une centaine d’années. Outre la confiscation des objets en cause et une condamnation de prison, le touriste peut se voir interdit de sortir du territoire. Mieux vaut éviter d’acquérir ou d’emporter antiquités, pièces de monnaie anciennes ou fossiles.

Contrefaçon

L’importation et exportation de faux étant interdite depuis 1994, le touriste peut se voir confisquer ses achats et payer une amende équivalente à la vraie somme du produit contrefait acquis. En plus d’une qualité moindre, ces achats peuvent se révéler dangereux pour la santé.

Produits réglementés

Tabac et alcool sont soumis à des règles particulières. En Europe, les touristes peuvent ramener 5 cartouches et un nombre de litres bien précis pour chaque alcool. En dehors de l’UE, les quantités sont limitées pour le tabac, le café, l’alcool, le thé, les eaux de toilettes et les parfums. De plus, le total des sommes des souvenirs est soumis à une franchise. Si celle-ci est dépassée, le touriste s’expose à devoir payer des droits de douanes.

Avis sur : Les souvenirs à ne pas ramener

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail