X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Les farines panifiables

Farine d’épeautre, de blé Khorasan, de seigle, d'avoine, ... des idées pour faire son pain autrement.

Les farines panifiables - DR Mon Quotidien Autrement - © Emilie Montuclard

Paru le 18 janvier 2021, modifié le 17 mars 2021

Ecrit par EmilieM

Les farines panifiables sont des farines obtenues à partir des céréales qui ont un taux élevé en gluten : les blés, le seigle, l’avoine et l’orge.  Elles permettent de faire du pain.

> Les farines panifiables de blés

Il existe différentes variétés de blés. Ce sont des céréales qui entrent dans la famille des graminées et qui appartiennent au genre Triticum.
Le froment, appelé aussi blé tendre, est la variété qui a le meilleur rendement et qui a donc été favorisée par les industriels. Ils ont procédé à de nombreuses sélections et hybridations pour obtenir des variétés résistantes, productives et riches en gluten. C’est la farine de froment qui est donc la plus couramment consommée. L’épeautre, l’engrain et le Khorasan sont des variétés plus anciennes que l’on remet peu à peu à l’honneur car elles ont conservé de meilleures qualités nutritionnelles.

 

La farine de froment (ou blé tendre)

Cette farine est la plus utilisée dans notre cuisine, notamment en boulangerie et en pâtisserie. C’est également celle qui est la plus vendue dans les commerces.
Il existe différents degrés de raffinage : on parle de blutage, opération qui consiste à séparer par tamisage les cendres de son (l’enveloppe du grain) et la farine. Ces degrés, ou taux de cendres, sont notés sur les paquets avec la lettre T. Plus le chiffre qui suit la lettre T est bas, plus la farine est raffinée et blanche et moins elle est intéressante d’un point de vue nutritionnel puisqu’elle se trouve débarrassée de ses nutriments et vitamines. En général, on utilise les type 45 à 65 en pâtisserie et les types 80 à 180 en boulangerie. Mais cela n’a rien d’obligatoire. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’éviter la farine dite « fluide », à moins de vouloir préparer des crèpes, car elle réagit différemment à l’incorporation de liquides. Il faut savoir également que pour accélérer le processus de blanchiment des farines, certains industriels ajoutent des additifs plus ou moins bons.

Bon à savoir : pour les recettes de Mon Quotidien Autrement, nous utilisons essentiellement des farines bio de type 65 et 110.

Les différents types de farine de froment :

Type 45 : farine très blanche (elle est tellement purifiée, qu’il ne reste quasiment plus que l’amidon et le gluten)
Type 55 : farine blanche courante
Type 65 : farine blanche habituelle dans l’alimentation biologique
Type 80 : farine bise
Type 110 : farine semi-complète
Type 130 : farine complète
Type 150 : farine intégrale
Type 180 : farine « ancienne »

 

La farine de gruau

C’est une farine fine et blanche tirée de blés tendres sélectionnés pour leur force, elle a un taux de gluten plus élevé encore que la farine de froment ordinaire. Elle est conseillée en pâtisserie pour toutes les pâtes levées (brioches, viennoiseries, pâte à choux…). A défaut, une farine de froment T45 la remplace tout à fait bien.

 

La farine de blé dur

Le blé dur est une variété de blé cultivée depuis la préhistoire et qui produit des grains durs et vitreux. Sa farine est riche en gluten mais ne lève pas aussi bien que la farine de froment. Elle est par contre très utilisée pour la fabrication des pâtes alimentaires (coquillettes, spaghettis…). Le blé dur étant toutefois difficile à réduire en farine, il est plutôt utilisé pour préparer de la semoule ou du boulghour.

 

La farine d’épeautre (ou grand épeautre)

L’épeautre est souvent considéré comme une sous espèce du froment, ils sont en tout cas très proches génétiquement. Ses grains doivent être décortiqués avant d’être moulus. C’est une céréale rustique qui donne une farine complète très riche en nutriments, en protéines complètes et vitamines du groupe B. Elle donne un très bon pain, elle est très rassasiante et riche en fibres. D’un point de vue nutritionnel, elle est donc bien plus intéressante que la farine de blé tendre qu’elle peut remplacer totalement. Mais comme son rendement est moindre, cette céréale a été délaissée par l’agriculture industrielle, en revanche elle est favorisée dans les agricultures durables et biologiques.

 

La farine d’engrain (ou petit épeautre)

L’engrain est la première céréale qui a été domestiquée par l’homme. Comme ceux de l’épeautre, ses grains doivent être décortiqués avant d’être moulus. Sa farine contient peu de gluten, nous ne vous la recommandons donc pas pour faire du pain ou de la brioche. Mais elle convient bien pour toutes les autres recettes en remplacement de la farine de froment. De plus elle a un intérêt nutritionnel encore supérieur à celui de l’épeautre. Elle est très riche en magnésium, en phosphore, en calcium, en acides aminés et en oligo-éléments. Malheureusement sa production reste assez limitée. Cela fait une trentaines d’années que la culture biologique de l’engrain a été relancée dans le sud de la France, notamment en Haute-Provence et en Provence entre les champs de lavande et de légumineuses.

 

La farine de blé Khorasan (kamut®)

Cette variété de blé très ancienne n’a jamais été hybridée ni génétiquement modifiée. Elle est riche en protéines complètes, en acides aminés et en acides gras non saturés. En cuisine, elle peut remplacer partiellement ou totalement la farine de blé tendre. Elle est naturellement sucrée avec un léger goût de beurre noisette.

 

> Les farines panifiables : autres céréales riches en gluten

 

La farine de seigle

Cette céréale fait également partie de la famille des graminées. Sa culture est aujourd’hui assez marginale mais sa farine est encore utilisée dans la fabrication de certains whiskys et pour la confection de pain. D’ailleurs, savez-vous que pour obtenir l’appellation pain de seigle, le taux de farine de seigle doit être de 65% ? Comme la farine de froment, elle peut être de différents types selon son degré de raffinage. Elle est plus pauvre en gluten, mais riche en fibres, calcium, fer, potassium, magnésium et polyphénols.

 

La farine d’avoine

L’avoine est cultivée depuis fort longtemps, mais sa consommation par les hommes est assez récente. On connaît cette céréale surtout sous forme de flocons, cuisinés en gruau ou porridge. On s’en sert également dans la fabrication de la bière. Elle est riche en fibres dont une serait particulièrement bonne pour la santé puisqu’elle régulerait la glycémie et le taux de cholestérol. L’avoine a par ailleurs un fort pouvoir rassasiant et le son d’avoine est recommandé pour le transit. En cuisine, la farine d’avoine peut remplacer partiellement ou totalement la farine de froment.

 

La farine d’orge

L’orge fait partie comme l’engrain des premières céréales qui ont été domestiquées par l’homme. Elle entre dans la composition de la bière et sert également à la production de whisky. Sa farine est riche en fibres, en lysine et en protéines. Elle contient également des vitamines B et K, du potassium, du magnésium, du phosphore et de nombreux oligo-éléments. Elle est surtout riche en acides aminés essentiels. La consommation d’orge est souvent conseillée si vous manquez de minéraux. Comme elle est pauvre en gluten, il est intéressant de la mélanger à de la farine de blé ordinaire.

 

Découvrir nos autres guides pratiques :

Farine, fécule, … quelques définitions utiles
Quelques farines dites sans gluten
Les fécules et crèmes couramment utilisées

Avis sur : Les farines panifiables

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société