Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Guide pratique écologique

Logo MQA

Quel poulet dans mon assiette ?

Poulets bio, label rouge, certifiés, standard ... Pour vous y retrouver, suivez notre guide.

2021 - Quel poulet dans mon assiette

Paru le 26 mars 2013

Ecrit par Laure Grouas

(mis à jour le 28 décembre 2020)

Fous de poules

Il n’y a pas de doute, nous sommes gourmands de poulet et plus globalement de volailles.

La volaille est désormais la seconde viande la plus consommée en France, après le porc, dépassant ainsi la viande bovine depuis 2012. En 40 ans, sa consommation a augmenté de 73%, passant de 16 kg/habitant en 1980 à 27.6 kg en 2019. Seule la volaille voit sa consommation annuelle augmenter, les autres viandes étant en déclin depuis la fin des années 1990.

Dans la basse-cour, le poulet fait figure de star. Il représente 72% des achats au rayon de la volaille, bien avant la dinde et le canard. 45% des achats de poulets, correspondent à des poulets prêts à cuire. Le reste concerne des produits à base de poulet.

Secrets de poulet

Un des secrets de son succès ? Sa chair est maigre, et « même moins calorique que bon nombre de poissons », peut-on lire sur le site du Comité interprofessionnel du poulet de chair, qui explique : « Facile à dissocier du « gras » qui est le plus souvent localisé dans la peau, sa chair se distingue de celle des viandes rouges dont le gras est généralement disséminé dans l’ensemble des tissus ».

Son prix attractif fait partie de son succès. Mais méfiez-vous : un poulet vraiment pas cher est souvent de mauvaise qualité, élevé dans des conditions déplorables. Aidez-vous des labels.

On l’aime aussi parce qu’il est facile à cuisiner et qu’on peut l’accommoder de mille façons. L’an dernier, nous avons interviewé Mireille Sanchez qui a fait le tour du monde du poulet en 900 pages et 1000 recettes.

Son dernier atout, et non des moindres, c’est son faible impact carbone. La volaille est très souvent la viande privilégiée des flexitaristes, celles et ceux qui veulent réduire l’impact carbone de leur alimentation sans toutefois complètement abandonner la viande. Le kg CO2 par kg « net » (mangeable) de viande est de 37 pour le veau, 35 pour le boeuf, 5 pour le porc, 3 pour le poulet.

Bien choisir son poulet

Mais savez-vous faire la différence entre un poulet bio, fermier, certifié, standard ?

Pour tout savoir, consultez notre guide pratique, cliquez ici.

Avis sur : Quel poulet dans mon assiette ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

bonjour, merci pour ce tableau mais il n’est pas lisible sur mon ordinateur ? avez-vous moyen de republier une image plus claire ? Car si vous souhaitez que l’on partage sur les réseaux sociaux et influencer nos contacts, ce serait beaucoup mieux ! merci bq de votre attention pour ce message !!

Chaque semaine dans votre boîte mail