Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

L’île aux centenaires

Les secrets de longévité des habitants d'Okinawa

L'île aux centenaires

Paru le 12 janvier 2016

Ecrit par Mon quotidien autrement

Ça fait réfléchir

Vivre jusqu’à cent ans et rester en bonne santé, c’est possible ! Les habitants d’Okinawa, au Japon, possèdent visiblement un mystérieux élixir de jouvence. L’archipel, parfois aussi surnommé « le pays des immortels », détient le plus grand nombre de centenaires de la planète. Environ 70 pour 100 000 habitants. Un chiffre record. En France (où l’on est pas si mal loti), on compte 23 centenaires pour 100 000 habitants. Et ces anciens gardent la pêche. Ils sont loins d’être grabataires.

Pas étonnant que les scientifiques se soient intéressés à ce suprenant phénomène. Depuis 1976, des chercheurs japonais et américains tentent de percer les secrets de cette remarquable longévité :

  • Le socle de ce grand âge : une alimentation exemplaire

Les habitants d’Okinawa ont une alimentation très variée, pauvre en graisse et en sel, riche en fruits et légumes, bénéficiant d’une haute teneur en fibres et en antioxydants. Ils consomment majoritairement des aliments d’origine végétale et peu de viande. Et leurs repas sont faibles en calories. Nombre d’entre eux ont adopté un mode de vie appelé « Hara Hachi Bu ». Le principe : satisfaire environ 80 % de son appétit à chaque repas. Résultat, les Okinawaïens consomment environ 1 800 calories par jour, contre 2 300 en France et 2 500 aux Etats-Unis.

  • L’ingrédient secret : l’huile essentielle de fleur de getto

Le professeur Shinkichi Tawada étudie depuis longtemps le mode de vie des habitants de l’archipel. Il pense avoir découvert l’une des raisons expliquant comment les anciens narguent ainsi les années. L’ingrédient secret de leur longévité serait la fleur de getto. « Traditionnellement, les habitants d’Okinawa ont toujours considéré qu’en mangeant le muchi [un plat d’hiver composé de pâte de riz entourée d’une feuille de getto], on s’immunise contre le rhume, et l’on gagne force et vigueur », explique le professeur en agronomie. Cette plante de la famille du gingembre est riche en resvétatol, un antioxydant que l’on trouve également dans le raisin.

  • A bas les addictions

L’alcool, le tabac et autres substances peu conseillées pour conserver une bonne santé sont peu consommées dans l’archipel.

  • Des anciens bien entourés

Les seniors ont fort un sentiment d’appartenance et d’utilité au sein de la communauté. D’autres études ont déjà montré que maintenir des liens sociaux favorisait la longévité.

  • Bouger, c’est bon pour la santé

Les anciens d’Okinawa n’ont pas fait une croix sur l’activité physique. Entre la marche à pied et le jardinage, ils continuent à bouger.

Des super-centenaires : pour combien de temps encore ?

Cette espérance de vie exceptionnelle est en train de chuter (notamment en raison de l’occidentalisation des modes de vie). Les Japonaises d’Okinawa continuent de vivre jusqu’à 87 ans en moyenne, mais les hommes ne vivent plus que jusqu’à 79,4 ans, ce qui est inférieur à la moyenne nationale. Mais tout reste relatif. Le Japon détient le record mondial de longévité, en particulier chez les femmes, où l’espérance de vie était de 86,6 ans en 2013. En plus de l’île des centenaires, on trouve aussi une « ville des centenaires » : Kyotango. C’est ici que vivait, il y a quelques années encore, le doyen de l’humanité : 116 années au compteur ! Dans cette commune, qui compte 60 000 habitants, on dénombrerait quelques 94 centenaires. La municipalité a donc lancé une étude. Sans doute ses conclusions rejoindront-elles celles sur Okinawa.

Avis sur : L’île aux centenaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sondage

Le financement de la transition écologique passe selon vous, par :

Loading ... Loading ...

Chaque semaine dans votre boîte mail