Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

OK Boomers

Les baby-boomers, une génération privilégiée ?

Boomers

Paru le 29 septembre 2020

Ecrit par Déborah

La vidéo de cette jeune députée néo-zélandaise a fait le tour des réseaux sociaux. Tout comme l’expression « OK Boomer », symbole du fossé générationnel grandissant entre les baby-boomers (nés entre 1945 et 1965) et les millennials (nés entre 1980 et 2000). Pour faire simple, ces derniers reprochent à leurs aînés d’avoir bénéficié de conditions de vie très favorables (plein emploi, bons salaires, retraite généreuse) et de leur laisser une dette publique énorme ainsi qu’une planète menacée. Mais comment vivent les baby-boomers, aujourd’hui retraités pour la plupart ?

Un niveau de vie en légère baisse chez les baby-boomers…

En moyenne, les retraités touchent une pension de 1.504 euros bruts mensuels. Cette pension est légèrement en baisse ces dernières années (-1,1 % sur le brut et -2,6% sur le net) en raison de l’inflation et de la hausse de la CSG.

Les baby-boomers voient leur niveau de vie baisser après l’âge de la retraite. C’est le cas de 56 % d’entre eux et pour 42 %, la baisse n’est pas négligeable puisqu’elle est supérieure à 10 %. Point positif, les inégalités ont tendance à se tasser au moment de la retraite. C’est surtout le niveau de vie des revenus élevés qui diminue. Quant à ceux qui avaient eu une fin de carrière plus complexe (chômage, temps partiel), ils ont plutôt tendance à voir leur niveau de vie s’améliorer. 37 % des personnes sous le seuil de pauvreté repassent au-dessus du seuil à la retraite. Trois ans après leur retraite, seulement 7% d’entre elles vivent en-dessous du seuil de pauvreté (1063 euros), deux fois moins que dans l’ensemble de la population (14 %)

…mais supérieur à l’ensemble de la population

Le niveau de vie des boomers baisse après l’âge de la retraite mais il reste supérieur (5%) à celui de l’ensemble de la population. Et le fossé continue de se creuser avec les années.

En effet, bien que les retraités aient des revenus en moyenne plus faibles que l’ensemble de la population, le niveau de vie tient aussi compte des revenus du patrimoine (plus élevé en moyenne chez les retraités) et ils ont plus rarement des enfants à charge.

Des baby-boomers mieux lotis que leurs voisins européens

Comparé à leurs voisins européens, les retraités français s’en sortent plutôt bien ! Dans la plupart des pays, les plus de 65 ans touchent environ 87 % du revenu moyen du pays. En France (et au Luxembourg) c’est plus de 100%.
De même, dans la majorité des pays de l’OCDE, le taux de pauvreté relative (revenu inférieur à la moitié du revenu médian national) des plus de 65 ans est supérieur à celui de l’ensemble de la population. En France, il est inférieur. La pauvreté relative ne concerne que moins de 4 % des retraités.

Et que les jeunes

Les jeunes, qui doivent financer les retraites de leurs aînés, ont un taux de pauvreté trois fois supérieur à celui des seniors. « Le millennial va travailler plus longtemps pour bénéficier d’une retraite et payer celles des baby-boomers, il devra rembourser la dette publique croissante et financer le système de santé dont ses aînés sont les principaux bénéficiaires. En France, en 1964, la dette publique était inférieure à 20% du PIB (21,6% en 1978). Elle a atteint 60% en 2000 et 96% en 2018 »,  explique Michel Ferrary, professeur de management à l’Université de Genève, dans le Temps.

Avis sur : OK Boomers

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail