Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

Le régime paléolithique : opérer un véritable retour aux sources

Faut-il manger comme nos lointains ancêtres ?

Le régime paléolithique : c'est retour aux sources

Paru le 31 mars 2015

Ecrit par Mon quotidien autrement

Pour mincir et éviter les maladies cardio-vasculaires, et si la solution c’était d’adopter le régime alimentaire de nos ancêtres ?

De manière surprenante, on ne sait pas avec exactitude ce que mangeait nos ancêtres. En revanche ce que l’on sait, c’est que le génome humain a très peu évolué en 40.000 ans, moins de 0,02%. Autrement dit, nous sommes finalement très semblables aux premiers humains. C’est en partant de ce constat que le Docteur Eaton, radiologiste et anthropologue médical, a eu l’intuition que l’alimentation parfaite était celle de nos cousins de l’âge de pierre. Certes, ils vivaient moins longtemps, mais il semblerait qu’ils ne souffraient pas de maladies dégénératives, contrairement à nous.

En quoi ça consiste ? 

N’imagez pas que vous allez vous recouvrir de peaux de bêtes pour partir à la chasse en forêt ! Le régime paléo consiste avant tout à supprimer deux des quatre groupes alimentaires : exit les produits laitiers et les céréales parce que, non, on ne mangeait pas de yaourt à la préhistoire. Le régime contient aussi moins de glucides – 22 à 40%- en comparaison de notre alimentation qui, elle, en contient de 50 à 60%. A la clé, selon le docteur Eaton, perte de poids, plus d’énergie, moins de problèmes intestinaux et surtout prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l’hypertension et de l’obésité.

Qu’est-ce qu’on peut manger ? 

Si vous êtes un habitué des céréales le matin, il va falloir trouver autre chose parce qu’avec le régime paléo, tous les produits céréaliers ont à bannir ainsi que les légumineuses, les produits laitiers, les aliments salés et, dur dur, le sucre. En résumé, oubliez tous les produits industriels (pas de boisson gazeuse, pas de produits transformés). En revanche, ce qui est appréciable avec ce régime c’est que les aliments autorisés le sont à volonté. Le seul conseil est d’arrêter de manger quand on est rassasié. Alors jetez-vous sur les viandes, les poissons et fruits de mer ainsi que les œufs et, évidement, les fruits et légumes. Enfin, à consommer avec modération, le thé, le café, les boissons alcoolisées et les huiles pressées à froid.

Quant à la manière de cuire vos aliments, il faut aussi qu’elle soit réglementaire. Le côté cru ou cuit fait débat chez les scientifiques concernant la cuisson des steaks de nos ancêtres mais vous n’aurez pas à vous en soucier : vous avez le droit de manger chaud. En revanche, concernant les légumes, préférez les manger crus, et sinon, utilisez une cuisson à la vapeur douce.

Est-ce vraiment le régime de nos ancêtres ?

Un éditorial paru en 2000 dans American Journal of Clinical Nutrition apporterait la preuve que non. Le régime proposé par le Docteur Eaton ne correspondrait pas tout à fait à celui de la préhistoire. D’une part, l’apport calorique était bien plus élevé pour les chasseurs-cueilleurs d’il y a 10.000 ans (certainement autour de 3000 calories par jour, versus 2000 environ aujourd’hui). D’autre part, ceux-ci n’étaient peut-être pas si friands de viande que ça. Les études à ce sujet montrent qu’il est tout à fait possible que la majorité des hommes vivant dans les plaines soient plutôt herbivores, tandis que les habitants en altitude chassaient plus.

Mais que valent quelques approximations historiques, contre la perte de plusieurs kilos ! La question vraiment importante, c’est : est-ce que ça marche ? Oui, la perte de poids est rapide. Et le gros point positif de ce régime c’est qu’il est extrêmement rassasiant, du coup pas de sensation de faim. Cependant, le rythme est difficile à tenir sur la durée. En effet, comment aujourd’hui échapper ne serait-ce qu’aux laitages? C’est aussi un régime qui, à cause/grâce à la perte de poids rapide, peut entraîner un sévère effet yoyo. Et attention également à la carence en vitamine D.

Et pour être sûr d’être efficace à 100%, n’hésitez pas à allier diete paléo et paléo fitness, cette discipline qui fait déplacer des rochers et monter aux arbres. Retour aux sources garanti !

Avis sur : Le régime paléolithique : opérer un véritable retour aux sources

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail