Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

L'info

Logo MQA

Plaquer la ville pour la campagne

L'exode urbain: ils sont 200.000 à quitter Paris chaque année

Plaquer la ville

Paru le 31 octobre 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Rythmes effrénés, loyers élevés, stress, pollution, temps gaspillé dans les transports, volonté de passer sa retraite au vert, envie d’élever ses enfants au calme… Chaque année, 200 000 Franciliens plaquent l’Ile de France pour s’installer en Province. Chez ces fuyards de capitale, un quart – tous âges et toutes catégories socio-professionelles confondus- se décident pour la campagne, la « vraie de vraie ».

Les « repeupleurs de campagne »

Selon une étude Ipsos, les néo-ruraux, ces “repeupleurs de campagne” qui s’installent dans des villages de moins de 2000 habitants situés à plus de 50 kilomètres de leur commune habituelle, représenteraient au total environ 2 millions de personne. Avant d’imaginer un exode rural à l’envers, mieux vaut relativiser: ceux qui mettent les voiles hors de la capitale vont s’installer essentiellement dans une capitale régionale. 32% posent leurs valises à Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Bordeaux, Nantes ou Lille.

Embouteillages et vertes collines

Partir nécessite un minimum organisation. Et de se poser les bonnes questions. Quelles motivations? Quelle campagne? Comme le souligne installation-campagne.fr, “Entre le rêve de vertes collines qui passe par la tête du citadin dans les embouteillages et le désir profond de s’installer en milieu rural, la différence est de taille! Si le ras le bol du stress urbain peut déclencher l’envie de campagne, il ne peut constituer la seule motivation, au risque de faire de ce changement de vie un échec complet.”

Tester la vie sur place

La bonne solution est de se confronter à la réalité, pour éviter de déchanter une fois le fantasme devenu bien réel. Exemple typique: les citadins qui s’entêtent à vouloir “redonner vie à un village”, attitude moyennement appréciée par les habitants de ces lieux. Ou comme ceux qui idéalisent leur charmant village de vacances d’été et veulent y passer leur retraite mais qui déchantent une fois l’hiver venu. Tester la vie sur place pendant quelques temps évite de se retrouver déçu, et de tout vendre. “En moyenne, il faut deux ans entre l’idée de partir à la campagne et l’installation effective.” souligne installation-campagne.fr. Deux ans faits de retours progressifs et jalonnés d’étapes jusqu’à l’intégration.

Avis sur : Plaquer la ville pour la campagne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail