Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

Le point sur

Logo MQA

Quels poissons peut-on encore manger l’esprit léger ?

Comment consommer du poisson sans contribuer à la surpêche ?

Du bon poisson © DR

Paru le 27 mars 2018

Ecrit par Déborah

Le point sur

Riche en protéines, en oméga 3 et en oligo-éléments, pauvre en mauvaises graisses, le poisson est bon pour notre santé. On nous conseille même d’en manger deux fois par semaine.

Mais comment choisir les bons poissons ? Ceux qui ne sont pas victimes de la surpêche, qui sont capturés dans des conditions acceptables, ne contiennent pas de mercure, PCB (polluants utilisés en masse dans l’industrie avant les années 1970) ou autres substances nocives ? Sachant qu’une espèce sur deux est actuellement menacée d’extinction, que la moitié parvient tout juste à se renouveler et que 7 % d’entre elles ont tout simplement disparu depuis les années 1950, acheter du poisson ne devrait pas être fait à la légère. Difficile de s’y retrouver devant les étals du poissonnier, mais pas impossible. Voici quelques conseils pour réaliser des choix plus responsables.

1. Diversifiez votre consommation

Pourquoi toujours manger thon, bar, saumon et cabillaud ? Remplacez plutôt le bar sauvage par le mulet, ou le cabillaud par le maquereau. Vous réduirez ainsi la pression sur les stocks de poissons, éviterez de contribuer à la surpêche de ces espèces et découvrirez de nouveaux poissons !

2. Apprenez à reconnaître les labels

  • Aquaculture Stewardship Council (ASC)

asc

Il concerne uniquement le poisson d’élevage. Ce label garantit la protection des mangroves et des zones humides. Seules les espèces locales peuvent être élevées. Les poissons sont nourris avec une alimentation responsable (pas d’OGM) et on ne leur administre des médicaments qu’en cas de maladie.

 

  • Friend of the Sea

téléchargement

Il garantit le respect des stocks marins ou d’élevage soumis à certains critères environnementaux. Les méthodes de pêche sont sélectives, moins impactantes sur l’écosystème. Une haute qualité en terme d’efficacité énergétique et de responsabilité sociale est assurée. L’usage de produits antisalissures nocifs et d’hormones de croissance est interdit.

 

  • Marine Stewardship Council (MSC)

arton468

Les prises sont limitées, afin de permettre aux stocks de se renouveler. Le label s’engage sur la surveillance des stocks et non sur les techniques de pêche employées.

 

  • Artysanal®

logo-final-couleur

Les produits sont issus de pêcheries artisanales gérées de manière responsable. Le label garantit une pêche qui ne met pas en danger la ressource, respecte les Hommes et leurs droits fondamentaux et permet aux pêcheurs artisans de vivre dignement de leur activité.

  • Best Aquaculture Practices (BAP)

BAP-Logo-2-768x784

Ce label certifie l’aquaculture responsable, la responsabilité environnementale et sociale, la sécurité alimentaire, la santé animale, le bien-être et la traçabilité.

  • Pavillon France

visuel-site-pf

Il garantit une pêche en mer par un navire français, une origine et un degré de fraîcheur optimal, une traçabilité maîtrisée, contrôlée et définie dans un cahier des charges, et des contrôles réalisés à chaque étape.

  • Label rouge

Label_Rouge.svg

Il garantit une saveur supérieure et une traçabilité des poissons. Un strict cahier des charges est suivi.

3. Si vous achetez du poisson d’élevage, misez sur le bio

Les poissons sont nourris à base de matières premières issues de produits durables et bio, les intrants sont limités, la densité d’élevage est plus faible… Pour rappel, le poisson sauvage bio n’existe pas. Le poisson bio vient obligatoirement d’un élevage. Il n’est pas possible de contrôler l’alimentation et la qualité des eaux d’un poisson sauvage.

Mais quelles espèces manger ?

On vous l’accorde, ce n’est pas simple. Pour vous aider, n’hésitez pas consulter notre calendrier des fruits, légumes et poissons de saison. Vous pouvez aussi vous reporter à la liste des poissons à privilégier selon WWF, ou encore le site de Mr Good Fish, qui propose une sélection d’espèces recommandées en fonction des saisons.

Bon courage et bon appétit !

Avis sur : Quels poissons peut-on encore manger l’esprit léger ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sondage

Le financement de la transition écologique passe selon vous, par :

Loading ... Loading ...

Chaque semaine dans votre boîte mail