Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

La cuisine du futur : un potager à domicile

Invitez fraises, laitues, choux, et toutes les fines herbes à pousser partout chez vous

La cuisine du futur : un potager à domicile

Paru le 2 décembre 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

Jardiner tranquillement depuis sa cuisine pour manger des légumes maison, ça vous semble impossible ? Exit râteaux et pelles ! Il existe aujourd’hui d’autres manières de cultiver ses légumes. Découvrez ces potagers d’un nouveau genre, prêts à être intégrés dans votre cuisine à côté de votre frigo ou de votre micro-ondes et même sur vos fenêtres.

Artistes, étudiants ou entrepreneurs, ils ont des profils différents et, pourtant, ils sont convaincus d’une chose : il est possible aujourd’hui de produire soi-même au moins 50% de ses besoins alimentaires… dans sa propre cuisine ! A l’heure où les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’aspect santé et bio de leurs légumes, cette idée étonnante deviendra peut-être le mode de production alternatif du casse-croûte de demain. Champignons, fines herbes, tomates, poivrons, à vous de choisir ! Mon quotidien autrement vous présente trois moyens insolites de devenir jardinier, sans mettre les mains dans la terre.

La ferme hydroponique : laitue, fines herbes et MIT

Ferme hydropo… quoi ? Derrière ce nom un peu barbare se cache une technique que vous connaissez bien : la culture hors sol où les fruits et légumes sont alimentés continuellement en eau pendant que l’on surveille leur niveau d’acidité et les solutions nutritives. Et, bien loin de ressembler à une serre, c’est dans une jolie bibliothèque au style scandinave (que vous ne monterez pas en kit, rassurez-vous) que sont rangés de petits écosystèmes (voir photo de l’article ci-dessus).

Ce sont deux étudiants, Gabe Blanchet et Jamie Byron, du très célèbre Massachusetts Institut of Technology, qui ont inventé cette mini ferme écologique. Grâce à elle, on réduit son empreinte carbone liée au transport des marchandises tout en contrôlant sa production. « Toutes les variétés sont compatibles. Les consommateurs pourront donc faire pousser ce qu’ils veulent et à la quantité voulue », souligne Gabe Blanchet avant d’ajouter, « nous devons nous éloigner de la production agricole centralisée et non durable ».

Le petit plus : une application permet de surveiller en permanence les niveaux. Votre basilic a un coup de mou ? Et hop, un shot de nutriments pour le requinquer.

Pré-commandez votre ferme (attention, pour le moment les commandes ne sont livrées qu’à Boston)

Micro jardin : l’aerogarden

Vous n’avez pas la place d’accueillir une armoire supplémentaire dans votre cuisine ? Qu’à cela ne tienne ! Il existe aujourd’hui une petite jardinière intérieure qui fonctionne grâce au principe de l’aéroponie : l’aerogarden. Hyper efficace, le rendement est jusqu’à deux fois plus rapide qu’en terre. Comment ça marche ? La culture est alimentée via un goutte à goutte chargé de nutriments. Résultat ? Une économie d’eau et d’énergie et aucune déperdition jusqu’aux semences. L’appareil calcule tout seul les cycles nuit/jour grâce à des ampoules basse consommation. Aerogarden indique également le moment de recharger l’appareil en eau et en nutriments.

Le petit plus : très pratique pour faire pousser des tomates, des piments, des herbes aromatiques ou de la salade verte, les kits contiennent des coupelles de cultures pré-ensemencées, garanties sans OGM.

Commandez votre jardin à partir de 149€

La ferme de fenêtre : windowfarm

Pas nécessaire d’être ingénieur au MIT ou entrepreneur pour concevoir des produits qui ont de l’avenir. Non, parfois, c’est dans un contexte complètement décalé que nait une bonne idée. C’est ce qui est arrivé à Britta Riley. Cette artiste américaine domiciliée à Brooklyn a inventé un potager vertical grâce à un système de bouteilles en plastique remplies de billes d’argile et un goutte à goutte pour produire elle-même ses herbes aromatiques. C’est aussi idéal pour les fraises, les poivrons, les laitues et les choux. Vous aurez cependant du mal à faire pousser des pommes de terre ou des carottes.

Le petit plus : l’installation vous semble insurmontable ? Le magazine WeShare l’a testée pour vous et vous donne ses conseils pour réussir. Et si vous avez besoin d’un coup de pouce, vous pourrez toujours demander à la communauté de plus de 43.000 membres.

Bonus : vos champignons à domicile en un pschitt

Nous vous en avions déjà parlé : les champignons prêts à pousser. Un pschitt d’eau par jour suffit pour faire pousser et récolter vous-même vos pleurotes en quelques jours…

A commander à partir de 19,90€

Avis sur : La cuisine du futur : un potager à domicile

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les commentaires :

Très astucieux toutes ces techniques. Je partage totalement. Je suis amoureux de la Nature, Entrepreneur et Formateur au Togo (Afrique de l’Ouest). Vous comprenez donc mon intérêt. La ferme de fenêtre se fait sous une autre forme contre le mur et cela permet d’avoir plusieurs rangées. De partout les innovations Agro Nature et Produire une partie de ce que nous mangeons continue et va continuer de se développer et vulgariser.
Félicitation pour votre engagement.
Avançons seulement!

Chaque semaine dans votre boîte mail