Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquons pas votre adresse email.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

L’oeuf dans tous ses états !

Sur la tête, dans le jardin, voire dans les ateliers d'artiste

L'oeuf dans tous ses états !

Paru le 22 avril 2011

Ecrit par Mon quotidien autrement

Depuis des lustres, se faire une omelette sur la tête permet de démêler les chevelures les plus abimées. Alors, tant qu’à faire, pourquoi ne pas s’étaler du blanc sur le visage ? Mélangé à du miel et du citron, ce masque permet d’éclaircir le teint. Bizarre ? Et quand bien même, si ça ne marche pas du premier coup, vous aurez bien fait rire vos enfants. Profitez-en pour leur expliquer que l’œuf sème ses bienfaits dans de multiples domaines. A commencer par celui de la beauté et de la relaxation.

Régine Teyssot, auteur avec Henri Puget des Secrets de Beauté d’Autrefois (Editions Minerva) propose plusieurs recettes à base d’oeufs. « Il contient de l’albumine, des protéines, des vitamines… Rouler sur son visage un oeuf dur permet de le défriper. Pour éviter le vieillissement des mains, le jaune mélangé à du jus de citron et de la lanoline nourrit la peau »… Et que faire de la coquille ?

La coquille utile au jardin

C’est au jardin que la coquille dévoile ses propriétés. « Pilée et répartie en cercle autour des petits plants de fleurs ou de salades, elle est un formidable anti-limace», raconte Jean-Marc Jaegler, formateur au jardinage écologique chez Botanic. Dans certains vergers, elles sont suspendues, vides et à plusieurs dans un filet aux arbres fruitiers. «Elles dégageraient un gaz et empêcheraient ainsi la cloque du pêcher, une maladie qui déforme les feuilles et prive de fruits». Compostable, la coquille apportera par ailleurs un peu de calcaire à l’engrais.

L’oeuf dans l’art

En matière artistique, l’oeuf fait office de muse. Si le jaune est utilisé dans la technique « tempera » pour lier les pigments de couleurs, sa forme ovoïde a inspiré plus d’un artiste. Le joaillier Pierre Karl Fabergé a ainsi créé une multitude d’oeufs faits d ‘or, d’émail et de pierre précieuses au début du XX ème siècle. Et si jamais vous vous sentez devenir un inconditionnel de l’oeuf, sachez qu’à Soyans, dans la Drôme, les fanas de l’oeuf se donnent rendez-vous au musée qui lui est consacré. 3000 spécimens y trônent, travaillés ou naturels.

Avis sur : L’oeuf dans tous ses états !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail