Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

A découvrir

Logo MQA

1000 milliards de fourmis !

Elles boulottent vos tartines, et vous ne les connaissez même pas : partez à la découverte de ces petits insectes fascinants.

1000 milliards de fourmis !

Paru le 15 juillet 2014

Ecrit par Mon quotidien autrement

Elles ont survécu aux dinosaures et représentent aujourd’hui plusieurs millions de milliards d’individus, elles sont tantôt coupeuses de feuilles, granivores, ou nécrophages… Les fourmis ! Il y a énormément d’espèces -12 000- mais cet insecte présente une constante : la vie en groupe.

Apparues il y a 120 millions d’années (contre environ 3 millions d’années pour les hommes), les fourmis représentent 30 % du poids (biomasse) de tous les insectes !

Peu sont aussi mystérieux. En parfaites soldates, les fourmis de feu, espèce envahissante originaire de la forêt amazonienne, s’agrègent en masse et forment un radeau en cas de crue ou d’inondations. En super prédatrices, les fourmis Eciton burchelli partent en raid, en Amérique du sud, et sont même parfois attendues avec bienveillance. À leur approche, les habitants quittent leurs habitations car, après leur passage, tout est propre : il ne reste plus trace de coléoptères, blattes, rats, souris ou serpents.

Si, comme nous, vous avez à une époque dévoré les bouquins de Bernard Werber, et petit(e), observé, ou écrasé, ces petits insectes, l’équipe de Mon Quotidien Autrement vous conseille d’aller voir « Mille milliards de fourmis », une exposition à Paris au Palais de la découverte, à la fois scientifique et ludique.

L’occasion d’apprendre de chouettes mots comme…

  • la spermathèque : l’abdomen de la Reine, entre autres fonctions, sert à stocker des gamètes. Il abrite les ovaires géants de la reine, constitués de multiples ovarioles chez la reine ou certaines ouvrières, et la spermathèque qui stocke les spermatozoïdes transmis par le mâle au moment de l’accouplement. Les œufs non fécondés deviennent des femelles, souvent stériles (sinon ce sont des princesses ailées !) et les fécondés, des mâles. Ainsi, la Reine donne naissance à de très nombreuses femelles, les ouvrières, et à des mâles uniquement aux périodes de reproduction, une fois par an. Elle s’accouple au cours d’une très brève période de sa vie, avec un ou plusieurs mâles et conserve les spermatozoïdes dans une spermathèque utilisée parfois de nombreuses années plus tard.
  • les phéromones : non, les phéromones ne désignent pas forcément les odeurs de transpiration mâles qui – supposément- sont des aphrodisiaques comme essayent de nous le faire croire nombre de magazines féminins. Dans une colonie de fourmis, toutes se touchent ou se sentent pour communiquer. Dans la plupart des espèces, cette communication s’effectue par le biais de signaux chimiques, constitués de substances, les fameuses phéromones, produites par des glandes puis émises à l’extérieur du corps. Par ce biais, les substances produites par ces glandes peuvent exercer une grande variété de fonctions : en dépôt sur le sol, il s’agit d’une piste vers une source de nourriture, d’un nouveau nid, ou le marquage d’un territoire. Vaporisées dans l’air, ce sont des signes d’attraction sexuelle, des signaux d’appel à l’aide ou d’incitation à fuir le danger. Et les phéromones particulières de la reine incitent les ouvrières à s’occuper d’elle.

L’exposition vous propulse dans un décor à l’échelle de la fourmi. L’occasion d’apprendre tous leurs secrets et surtout de s’immerger dans l’organisation ultra-rigide de leur société.

Exposition Mille milliards de fourmis, Palais de la découverte de Paris, jusqu’au 23 aout 2014.

Et pour en savoir encore plus, téléchargez l’application mobile « Mille milliards de fourmis » :

Après avoir repéré une fourmi, l’application permettra de l’identifier en répondant à une série de questions ludiques. Une manière de créer sa propre collection géolocalisée de fourmis, et de récupérer des données intéressantes pour tout chasseur de ces insectes. Il est aussi possible d’approfondir ses connaissances grâce aux fiches techniques et au guide des fourmis ; et pour aller encore plus loin, des experts répondent à toutes les questions ! Accès direct au site internet consacré à l’exposition, ainsi qu’aux références du livre Fourmis de France. Pour Smartphone et tablette, disponible gratuitement sur Apple Store et Google Play.

Avis sur : 1000 milliards de fourmis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail