X Fermer

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Carnet perso

En créant votre compte, vous pourrez avoir accès à un carnet personnel où vous pourrez archiver les recettes, articles, belles adresses,... que vous souhaitez conserver.

S'inscrire à notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Agir ensemble au quotidien
pour construire une société - plus saine, plus écologique, plus éthique -

Facebook

Twitter

L'info

Logo MQA

L’empreinte carbone de nos données mobiles désormais sur nos factures

Elle sera plus précise à partir de 2024.

Les factures Internet mentionnent désormais l'empreinte carbone du numérique.

Paru le 22 février 2022

Ecrit par Déborah

Depuis quand n’avez-vous pas jeté un oeil à la facture de votre fournisseur Internet ? Sans doute n’avez-vous pas remarqué la nouvelle information qui y figure depuis le mois de janvier : les émissions de gaz à effet de serre (GES) engendrées par votre consommation de données mobiles. C’est une obligation légale pour les opérateurs depuis le 1er janvier 2022 de faire figurer cette empreinte carbone sur les factures.

Objectif de cette mesure : nous sensibiliser au poids du numérique sur la pollution atmosphérique. Selon l’Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques, le numérique est responsable de 2% des émissions de GES en France. Mais selon un rapport sénatorial, ces émissions pourraient croître de 40 % d’ici à 2040 pour atteindre 6,7 %.

Cet indicateur n’est qu’un début. La méthodologie, établie par l’Ademe prend en considération les équipements constituants les réseaux de télécommunication et les box, mais pas les autres équipements des utilisateurs (télé, ordinateur, tablette…), ni les datacenter. Par ailleurs, il s’agit d’un indice global, qui n’apporte aucune différenciation en fonction du fournisseur avec lequel on a un contrat.

Mais cela va changer. A partir de 2024, opérateurs et  fournisseurs devront calculer un ratio de gCO2/kByte spécifique à leur réseau, nous donnant accès à des informations plus précises sur cette empreinte carbone.

Avis sur : L’empreinte carbone de nos données mobiles désormais sur nos factures

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Sondage

Quel type de vélo avez-vous ?

Loading ... Loading ...

Par nos actions quotidiennes, nous avons le pouvoir de changer notre société