Menu

Nos rubriques

Recevoir notre newsletter

Nous ne communiquerons pas votre adresse mail. Votre adresse mail est uniquement utilisée pour que vous receviez notre newsletter. Un lien de désabonnement est présent dans toutes nos newsletters.

Facebook

Twitter

Ça fait réfléchir

Logo MQA

Le jeûne est-il bon pour la santé ?

Selon ses adeptes, le jeûne, même intermittent, peut avoir de nombreuses vertus.

Le jeûne est-il bon pour la santé ?

Paru le 28 février 2017

Ecrit par Mon quotidien autrement

D’habitude, on vous parle de savoureuses recettes, de produits frais, sains et de saison. Cette semaine, niet ! A la diète. On jeûne.

Nous avons essayé d’en savoir plus sur cet ascétisme culinaire, assez étrange à nos yeux, auquel on prête de fabuleuses vertus et qui fait de plus en plus d’émules.

Le jeûne : comment trier le vrai du faux ?

Déterminer si le jeûne est risqué ou salutaire pour la santé n’est pas une mince affaire. Dire que le monde de la santé est divisé sur le sujet en France est un euphémisme. Dans certains pays, la question fait pourtant davantage consensus : en Allemagne, il existe même des cliniques de jeûne thérapeutique. Et en Russie, il fait partie des politiques de santé publique.

Problème de taille pour se faire un avis : études scientifiques et essais cliniques sont rares. La faute au manque de financement. Car la plupart des études dans le domaine de la santé sont financées par l’industrie pharmaceutique, qui n’a pas grand intérêt à dépenser des millions pour tenter de prouver qu’arrêter de manger est parfois plus efficace que la prise de médicaments.

Quels seraient les bienfaits du jeûne ?

Certaines études tendent tout de même à montrer que ceux qui arrêtent de manger le font pas parce qu’ils y trouveraient de réels effets positifs. Une étude aux États-Unis a notamment prouvé que jeûner pourrait permettre d’atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie, voire d’accroître les effets du traitement. D’autres expériences ont aussi dévoilé que le jeûne pouvait s’avérer utile pour les asthmatiques, les personnes souffrant d’hypertension, d’arthrose ou encore de troubles mentaux, comme la schizophrénie ou les dépressions graves. Tout ceci relève du jeûne thérapeutique.

Mais en France, on pratique plutôt les jeûnes de confort. Qui peuvent également avoir des avantages. En mettant son tube digestif au repos, on aide sa flore intestinale à se rééquilibrer, ce qui permet de régler certains problèmes digestifs. Autre conséquence d’une flore intestinale de meilleure qualité : une plus belle peau, qui souffre souvent de notre alimentation déséquilibrée. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, jeûner ne rend pas irascible. Au contraire, ceux qui ont tenté l’expérience rapportent tous avoir éprouvé une grande sérénité et une clarté d’esprit rarement égalée.

Jeûner : pas une pratique sans risque

Pour autant, on ne décide pas de jeûner sur un coup de tête. Maux de tête, de ventre, fatigue, faiblesse, évanouissements… accompagnent un jeûne. Certains médecins mettent en garde contre le risque de dénutrition, qui entraînerait une perte de masse musculaire, car sans apports de protéines, le corps brûle les muscles pour survivre. Un risque qui serait accru avec l’âge. Jeûner expose en plus à des carences en vitamines et en minéraux.

Dernier point, si en jeûnant on perd automatiquement du poids, il ne faut pas envisager cette pratique comme un régime express. Dès que l’on reprend une alimentation normale, on regagne tous ses kilos, voire plus. Vive le yoyo.

Qu’en est-il du jeûne intermittent ?

Certaines personnes pratiquent un jour de jeûne par semaine. Pas de danger pour la santé, tout le monde est d’accord. Une étude réalisée dans l’Utah a montré que le jeûne favorisait la combustion de la graisse, et entraînait une très forte augmentation du taux d’hormovoines de croissance, qui permettent de préserver la masse musculaire et de réguler le taux de glucose sanguin (moins de risque de diabète). Ce type de jeûne permettrait aussi de lutter contre le stress oxydatif et donc de préserver la jeunesse du cerveau, la mémoire et les fonctions d’apprentissage.

Avis sur : Le jeûne est-il bon pour la santé ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Chaque semaine dans votre boîte mail